Close

Tribune libre

NOTE: Les opinions exprimées sur cette pages sont celles de nos lecteurs et lectrices et ne reflètent pas nécessairement celles de l'Eau vive. Si vous désirez soumettre un texte veuillez le faire parvenir à redaction@leau-vive.ca.

Les conseillers scolaires à la rencontre des aspirants chefs

Trent Wotherspoon

Trent Wotherspoon

Photo : Pierre-Émile Claveau (2017)
Les conseillers scolaires fransaskois ont commencé à rencontrer les candidats à la chefferie du Parti saskatchewannais et du Nouveau Parti Démocratique, le 4 décembre dernier à Regina. 

C’est les candidats Gordon Wyant et Trent Wotherspoon, respectivement du Parti saskatchewannais et du Nouveau Parti Démocratique, qui ont ouvert le bal à cette première initiative du Conseil des écoles fransaskoises. 

Les deux hommes ont répondu aux questions des conseillers scolaires notamment à propos de leur intention vis-à-vis l’éducation en français dans la province et les recours entamés contre le gouvernement pour obtenir de nouvelles écoles fransaskoises. Une visite guidée de l’École élémentaire Monseigneur de Laval leur a été offert afin de comprendre la réalité quotidienne des enseignants et des élèves de l’établissement d’enseignement.

« C’est important de rencontrer les politiciens qui doivent être aux services de la nation. Nous avons des soucis, et malgré qu’il y a la Cour, il faut tout de même engager la voie politique pour résoudre ça. » a déclaré Alpha Barry, président du Conseil scolaire fransaskois. « Nous avons comme objectif de les sensibiliser de nos joies et de nos malheurs. » a-t-il rajouté.

Les membres de la communauté fransaskoise ont également été invités à assister à une partie de la rencontre et de poser une question à l’aspirant chef invité dans le secteur de leur choix comme l’éducation et la culture. 

« Faire ce que vous faites avec un léger financement, c’est incroyable. » a mentionné Trent Wotherspoon lors de la rencontre aux membres présents. Le politicien a également affirmé que l’éducation était sa priorité numéro un puisqu’il s’agit « de la fondation de notre futur ». 

« C’est vraiment une question de sensibilisation. Nous devons de nous assurer de bien comprendre qui sont-ils [les Fransaskois] pour prendre les bonnes décisions politiques. » a expliqué Gordon Wyant mentionnant qu’il s’agit de la première étape d’une conversation respectueuse. 

Le candidat du Parti saskatchewannais Ken Cheveldayoff a été le troisième invité à participer à l’initiative, le 5 décembre dernier. La série de discussions se poursuivra au cours des prochaines semaines selon la disponibilité des candidats. 

Imprimer
4143
Back To Top