Close

Lancement du Francothon à Zenon Park

Début de la campagne de la Fondation fransaskoise

Lancement du Francothon 2019 à Zenon Park

Lancement du Francothon 2019 à Zenon Park

Marisa Ferré, Marion Perrault et Joël Marchildon : « relève » en entrevue avec Doris Labrie

Photo : Sylvia Dion (2019)

ZENON PARK - Le jeudi 28 février, une équipe de Radio-Canada s’est rendue à Zenon Park pour le lancement du Francothon 2019. L’ambiance était enjouée : un véritable témoignage à la vitalité de ce petit village.

L’invitation beignes/café, activité quasi mensuelle, a bien entamé l’après-midi. Une activité très à propos puisque les fonds amassés à ces rencontres sont versés au Fonds auxiliaire de l’Association fransaskoise de Zenon Park (AFZP). Ce jeudi c’est cependant s’est avéré une véritable célébration. L’équipe de Radio-Canada a d’abord accueilli les petits de la prématernelle qui viennent une fois par mois pour la matinée de Connexion Génération avec leur éducatrice formidable, Marion Perrault. À cette occasion, les jeunes socialisent avec les ainés de la communauté dans un climat propice à l’apprentissage de la langue et de la culture.

À l’occasion de l’émission Pour faire un monde diffusée sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première en direct de Zénon Park, Doris Labrie, animatrice dynamique et enjouée, a interviewé plusieurs panélistes. Quel beau moyen pour afficher les atouts de Zenon Park ! Plusieurs sujets ont été discutés : l’économie, les ainés, les adolescents, l’école, la relève et bien entendu, la paroisse. Gilbert Ferré, maire du village, Clément Dion, agriculteur et Marguerite Tkachuk du Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) de Zenon Park ont également participé à ce panel.

Au Téléjournal de 18 h, Monica Ferré, présidente de l’AFZP, a tenu à partager le but du Fonds de l’AFZP ainsi que les activités à venir. Colette Pelchat, porte-parole surnommée Madame Francothon, s’est assurée elle aussi d’encourager les gens à se tenir au courant des diverses collecte de fonds de la province et ainsi contribuer à un avenir meilleur pour les Fransaskois.

L’événement a permis de donner la parole aux gens d’ici. Louis Arthur a partagé sa décision de quitter la grande ville pour venir prendre sa retraite (active) dans son village natal. Sylvia Dion a souligné l’importance de se dévouer à la cause des ainés afin d’assurer leur inclusion et de leur offrir des divertissements. Être retraité ne signifie pas être arrêté ! Les trois adolescents de la famille Olivier : Nathanaël, Roman et Irah ont partagé que vivre dans village ne veut pas dire qu’il n’y a rien à faire. Leur village leur permet de rencontrer des jeunes des autres villages et ainsi faire des activités et des sports variés.

Gisèle Yarbrough, secrétaire du Conseil paroissial a tenu à souligner la générosité des gens là l’occasion des diverses collectes de fonds pour l’Église Notre-Dame de la Nativité. Avec ces fonds, le toit ainsi que l’imposant clocher ont été rénovés à l’été 2018. Elle ajoute que c’est maintenant l’intérieur qui est en rénovations. Le plafond sera peint. Construite en 1930, l’Église Notre-Dame de la Nativité a fait bonne figure.

La fureteuse fransaskoise Nicole Lavergne-Smith (Radio-Canada) s’est rendue au bar/restaurant du coin afin d’avoir la confirmation que c’est bien à Zenon Park que nous pouvons déguster les ailes de poulet les plus épicées. Au grand plaisir des propriétaires Mike et Donna Mactavish, Nicole a bel et bien confirmé, les papilles encore brûlantes, que les ailes sont très épicées.

Bravo à l’équipe de Radio-Canada, à tous nos panélistes et bien sûr, à toute la population de Zenon Park qui sont venus partager cet après-midi de solidarité enjouée.

Article précédent Quel avenir pour le Venezuela?
Prochain article La Francophonie
Imprimer
2705

Theme picker

 

Navigation du site


Categories

Le Portail fransaskois

Back To Top