Close

Lancement de la programmation de la Fête fransaskoise 2014

par le Conseil culturel fransaskois

Suzanne Campagne : directrice générale du CCF

Suzanne Campagne : directrice générale du CCF

Photo : Alexandre Daubisse

C’est sous le signe du renouveau que le Conseil culturel fransaskois (CCF) lance la programmation de la Fête fransaskoise 2014 qui se tiendra du 12 au 13 juillet 2014, au Circle H Ranch au sud de Saskatoon.

 

Suzanne Campagne, directrice du CCF, a lancé la programmation de la Fête fransaskoise, lundi 9 juin, à l’Institut français de l’Université de Regina. Le leitmotiv : comment mieux répondre aux besoins et aux intérêts de notre communauté?

 

Cette année, la Fête fransaskoise se veut être une sorte de projet pilote pour attirer le plus de monde possible. L’an dernier, en raison de la pluie, entre autres, la Fête avait peiné pour rassembler un peu moins d’une centaine de participants payants.

 

Sous le thème, Arts et culture, et dans le cadre du quarantième anniversaire du CCF, la part belle est faite aux artistes, artisans, mais aussi aux entrepreneurs. Des ateliers de création artistique et artisanale seront proposés pour les enfants et les adultes (création de bijoux, peintures, de céramiques, de sculptures sur bois) ainsi que des activités sociales amusantes.

 

La programmation veut être à la fois un hommage aux joueurs majeurs de la scène musicale fransaskoise depuis longtemps, comme Gisèle Lemire, « première auteure-compositrice-interprète fransaskoise », déclare Suzanne Campagne, et aux artistes émergents, puisque le gala Nouvelle scène aura lieu à cette occasion (le vendredi 11 juillet à Saskatoon). La variété de la programmation artistique, comprenant Anique Granger, Véronique Poulin, Gisèle Lemire et La Raquette à claquettes, vise à recréer le « super fransaskois show », selon l’expression de Suzanne Campagne.

 

Située au Circle H Ranch, à 25 km au sud de Saskatoon, la Fête fransaskoise aura un caractère plus intime cette année, mais on y attend le plus grand nombre.

 

Patrimoine canadien finance de moins en moins ce genre d’évènements et le ministère scrutera de près les résultats cette année. Il est à espérer que ce ne sera pas la dernière fête fransaskoise. Une inquiétude à laquelle la directrice du CCF a fait allusion lors du lancement de la programmation. Or, manifestement, tous les efforts sont faits pour que ce soit une belle fête et un beau rassemblement.

Imprimer
6624

Navigation du site

Categories

Back To Top