Close
Nicolas Roussy

Kaya Free remporte sa place pour Granby lors du Gala Chant’Ouest !

Kaya Free et Suzanne Campagne avec en main les récompenses du Chant'Ouest 2018

Kaya Free et Suzanne Campagne avec en main les récompenses du Chant'Ouest 2018

Photo : Conseil culturel fransaskois (2018)
Jeudi dernier, le 20 septembre 2018, avait lieu à la scène du théâtre Waterfront de Vancouver, la 29e édition du Gala Chant’Ouest. Parmi les grands vainqueurs, nous retrouvons notre rappeur fransaskois, Kaya Free, qui, du même coup, obtient son laissez-passer pour le célèbre festival de la chanson de Granby.

Les spectateurs présents au théâtre Waterfront ont été choyés par un spectacle riche en musique et en diversité. Trois auteurs-compositeurs-interprètes et un groupe, tous venus des quatre provinces de l’Ouest canadien, bataillaient pour les honneurs. Le représentant de la Saskatchewan, Kaya Free était en compétition avec trois autres candidats : le groupe Jérémie & The Delicious Hounds (Manitoba), Renelle Ray (Alberta) et Trésor Otshudi (Colombie-Britannique).

Kaya Free et Jérémie & The Delicious Hounds partiront à Granby

Kaya Free et le groupe manitobain Jérémie & The Delicious Hounds ont remporté les deux prix André-Mercure, décernés par le jury. Ces deux prix leur permettent de représenter l’Ouest canadien au Festival international de la chanson de Granby en août 2019. Kaya Free a également remporté le Prix Chanson coup de coeur SOCAN qui récompense la meilleure chanson originale, avec Bienvenue en Saskatchewan, ainsi que le Prix du public, offert par la presse francophone. « Je suis heureux et surpris d’avoir gagné ces prix. Je ressens aussi une grande fierté d’être Fransaskois et de représenter la Saskatchewan », a mentionné le rappeur. De son côté, l’artiste de l’Alberta, Renelle Ray, se voit décerner le Prix SACEF - Du haut des Airs Canada qui lui offre une résidence en interprétation.

Selon Suzanne Campagne, directrice générale du Conseil culturel fransaskois (CCF) et également présidente de la Société Chant’Ouest, « le calibre des artistes à cette soirée était incroyable. Ils s’améliorent chaque année ». Elle ajoute : « Je suis fière des candidats de la Saskatchewan et de l’équipe du CCF qui est vraiment à l’écoute des besoins de nos artistes, notamment pour ce qui est des formations mises en places. »

Bienvenue en Saskatchewan : un remerciement à la Fransaskoisie

Avec ses trois morceaux et son originalité, Kaya Free a non seulement conquis le coeur des juges, mais également celui du public. Parmi les trois interprétations du rappeur fransaskois, Bienvenue en Saskatchewan s’est attirée des éloges et est devenue la meilleure chanson originale du concours. « Cette chanson m’est venue lorsque j’ai entendu une petite mélodie ou son que produisait un jouet de ma petite fille. Ensuite, j’ai vu la façon dont les musiques traditionnelles canadienne-françaises sont jouées avec les pieds. Je me suis dit, pourquoi pas un rap avec ça en utilisant la petite mélodie du jouet ? Et c’est comme cela qu’est née Bienvenue en Saskatchewan. Cette chanson montre ma gratitude envers les Fransaskois, mon amour envers la province et la Fransaskoisie. C’est un remerciement pour tout ce que la Fransaskoisie a fait pour moi, pour ma femme et pour ma fille », d’affirmer l’artiste.

Parmi les passages de cette chanson primée, Kaya Free affectionne plus particulièrement celui qui mentionne Mister Dave pour l’aventure, CCF pour les artistes, La Raquette par-ci, La Claquette par-là. « Mister Dave, c’est le mari d’Annette Campagne. C’est lui qui a fait l’album. Il m’a dit " Ouais, faisons l’aventure pour voir les rythmes africains ". Le CCF, c’est pour souligner leur soutien aux artistes et lorsque je parle de « raquette » et « claquette », je fais référence au groupe « Raquette à claquettes », un groupe que je respecte et que j'admire beaucoup. Quand je chante cette partie, je me sens vraiment fier d'être Fransaskois - Africain ! », souligne le rappeur.

Suite à ses prestations, Kaya Free s’est vu accorder une place pour le Festival international de la chanson de Granby. Est-ce que notre rappeur à des appréhensions à l’idée de participer à ce concours prestigieux ? « Il ne faudrait pas que j’oublie les leçons apprises dans le programme Nouvelle Scène et dans Chant’Ouest. Il faut aussi que j’apprenne à bien représenter l’Ouest en général, mais la Saskatchewan sera toujours bien présente dans mes chansons », de conclure Kaya Free.

À Granby, le rappeur fransaskois prévoit réinterpréter les trois chansons qui lui ont valu les honneurs à Chant’Ouest : Liberté, L’amour c’est ma religion et Bienvenue en Saskatchewan.

Imprimer
613

Navigation du site

Categories

Back To Top