Close

Tuerie à La Loche: la convalescence sera longue affirme Mgr Chatlin

L'archevêque de Keewatin-Le Pas a rencontré les proches des victimes et la famille du tueur

Jennifer Graham (Presse canadienne) 2695

LA LOCHE - Les gens de La Loche devraient se concentrer sur leur générosité en ces temps difficiles, a déclaré l'archevêque Murray Chatlain à l'occasion de l'office dominical dans une église catholique de la communauté autochtone du nord de la Saskatchewan. 

Robert Latimer : Entre légalité et justice

Jean-Pierre Picard 7231

Il semble que notre système judiciaire soit moins tolérant envers le meurtre par compassion qu'envers le meurtre par vengeance. Comment peut-on se montrer moins sévère envers un homme blessé dans son amour propre qui, au nom d'une « folie passagère », poignarde ses enfants, qu’envers un homme qui veut tout simplement que son enfant cesse de souffrir inutilement? 


Une Fransaskoise vient en aide à une famille de son pays d'origine, le Cameroun

Luc Bengono 5471

La scène se déroule à Yaoundé, une fourmilière de 2 500 000 habitants. C’est la capitale du Cameroun, un pays magnifique situé au cœur de l’Afrique; à cheval entre une forêt tropicale luxuriante dans le sud et un désert immense dans le Nord. Il fait 26 degrés. En dépit de la poussière collante et omniprésente, il fait beau.

Soleil d’airain, lune d’argent

Alexandre Daubisse (EV) 4446

Cette semaine, si vous regardiez le ciel, et en particulier le coucher de soleil, vous avez pu remarquer que l’horizon et le soleil n’avaient pas leur apparence ordinaire. Un halo rouge, cuivré, traversait péniblement un brouillard persistant qui étreignait le ciel dans son entièreté. 

Le défilé de la Fierté gaie fête ses 25 ans à Regina!

Les temps changent... pour le mieux

Francine Proulx-Kenzle 6224

Samedi dernier, le 14 juin 2014, plus de 350 participants officiels – politiciens, entreprises, organismes communautaires, dont PFLAG (Parents, Friends and Family of Lesbians and Gays) et plus de 2 000 participants de la communauté en général, ont défilé sur les axes principaux du centre-ville. En 1989, ce n’était qu’un petit groupe de personnes qui avaient pris leur courage à deux mains pour oser marcher avec fierté dans les rues de Regina.

RSS

Navigation du site

Categories

Back To Top