Close

Le gouvernement saskatchewannais souligne les Rendez-vous de la francophonie

Jean-Pierre Picard (EV) 3223

REGINA - Le mercredi 11 mars 2015 Monsieur Wayne Elhard, secrétaire législatif responsable des affaires francophones du gouvernement de la Saskatchewan, a déclaré les semaines du 6 au 22 mars Semaines des Rendez-vous de la Francophonie 2015 en Saskatchewan au cours d’une cérémonie dans la rotonde de l’Assemblée législative, en présence d’une cinquantaine de personnes, incluant des élèves de l’École Mgr de Laval. 

Laisser le patrimoine disparaître

Jean-Pierre Picard (EV) 3861

Nous sommes scandalisés d’apprendre que l’État islamique a détruit des édifices millénaires en Irak. Pourtant, toutes proportions gardées, c’est le même type de vandalisme patrimonial qu’a fait le conseil municipal de Saskatoon en autorisant la démolition de l’édifice Farnam.

L’intimidation dans la cour des grands

Jean-Pierre Picard (EV) 3391

Lorsqu’on parle d’intimidation, on pense aussitôt à une cour d’école ou au harcèlement qui sévit sur les médias sociaux. On imagine surtout le problème chez nos jeunes. C’est effectivement un problème lorsqu’au moins un adolescent sur trois rapporte avoir été victime d’intimidation et que plusieurs d’entre eux en viennent à s’enlever la vie.

L’autre 15 février

Jean-Pierre Picard (EV) 2001

En 1996, le 15 février a été déclaré le Jour du drapeau national du Canada. C’est à cette date, en 1965, qu’il est hissé pour la première fois. Maurice Bourget, président du Sénat, déclare alors « Le drapeau est le symbole de l'unité nationale car il représente, sans aucun doute, tous les citoyens du Canada sans distinction de race, de langue, de croyance ou d'opinion ».

La place de l’anglais dans les écoles fransaskoises

« Une discussion qui doit avoir lieu » – Donald Michaud

Jean-Pierre Picard (EV) 8260

SASKATOON - Pour Donald Michaud, le directeur de l’éducation par intérim au Conseil des écoles fransaskoises (CÉF), la place de l’anglais dans les écoles fransaskoises « est une discussion qui doit avoir lieu ». La diversité des niveaux de français représente tout un défi pour le personnel enseignant, certes, mais surtout pour la création d’un environnement social francophone dans l’école.

Éducation fransaskoise : le navire ne prend plus l’eau, mais sait-on où il va?

Jean-Pierre Picard 8651
L’Assemblée annuelle des électeurs du Conseil scolaire fransaskois était plutôt calme cette année. Je me suis surpris à m’ennuyer des joutes verbales de l’année dernière. Lors de l’AGA de 2014, le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) était en pleine tempête financière, des coupes sévères venaient d’être faites, et tout laissait croire que ce n’était pas fini. Les colonnes de chiffres inquiétaient les parents et ceux-ci l’avaient fait savoir.
RSS
123456789

Navigation du site

Categories

Back To Top