Close

Radio-Canada en campagne

Réjean Paulin 5668

Radio-Canada est  facteur d’égalité linguistique au pays. Cela ne fait aucun doute. L’épanouissement culturel et le droit à l’information sont deux éléments fondamentaux de la société canadienne.  Encore faut-il  que l’on puisse y accéder dans l’une ou l’autre des deux  langues officielles.

Indifférence face au vote francophone

Danny Joncas (Francopresse) 2892

Les partis politiques aspirant à prendre le pouvoir à Ottawa ont longtemps courtisé les électeurs francophones, en campagne électorale. Au fur et à mesure que le poids démographique des Canadiens ayant le français comme langue maternelle diminue, les partis et leurs candidats semblent accorder de moins en moins d’importance à cette tranche de l’électorat. Une tendance vérifiée tout au long de cette campagne 2015.

Les larmes de crocodile d’Hubert T. Lacroix

Jean-Pierre Picard 9920

Je croyais que le cynisme avait ses limites, mais il semble que non. Le président-directeur général de Radio-Canada, Hubert T. Lacroix, a déclaré récemment «Notre situation fait penser à la fable de la grenouille qu’on place dans un récipient d’eau froide chauffée progressivement. Nous n’avons pas dit clairement que nous risquons de finir ébouillantés ».

 

Chaise vide

Sébastien Németh 3394

Pas de conservateur au débat politique de Saint-Denis. Les autres, NPD, libéraux, Parti vert, étaient là. Mais Kelly Block, la candidate du camp de Stephen Harper a laissé une chaise vide. 

RSS
123456789

Navigation du site

Categories

Back To Top