Close

Un projet de recherche d’envergure pour la santé physique et mentale des militaires et vétérans

Jean-Pierre Dubé (Francopresse) 5886

L’Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans coordonne depuis 2010 les études ministérielles et universitaires. Il vient de réunir 150 chercheurs et un public de 600, dont le brigadier général des Forces armées canadiennes.

Conflit Ukraine-Russie : les marins du « Vladivostok » passeront-ils Noël en famille?

Mychèle Fortin 7424

Dans le port français de Saint-Nazaire, des marins russes jouent au foot au pied du « Vladivostok », l'un des deux navires de guerre Mistral, commandés par la Russie à la France, dont le départ a été annoncé trois fois déjà.  Le 25 novembre, François Hollande a annoncé  le report « jusqu'à nouvel ordre » de la livraison du premier Mistral, considérant que la situation actuelle dans l’est de l’Ukraine ne permettait toujours pas cette livraison.  Les marins ne sont pas contents. « Nos femmes commencent à s'impatienter. On dirait que le président français a peur de Poutine, on dirait qu'il a peur de tout » a déclaré l'un d'eux.

L’Afrique et la fransaskoisie au cœur de la Francophonie

Qu'est-ce que la francophonie au juste?

Luc Bengono (EV) 4065

Michaëlle Jean, 57 ans, Franco-canadienne, d’origine haïtienne, a été nommée, le 30 novembre dernier, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (l’OIF). Au fait, qu’est-ce que la francophonie? Profitons de cette actualité tiède pour faire le point sur la francophonie mondiale, dont l’interaction sur la fransaskoisie est, nous le verrons, indéniable. 

Francophonie internationale: Michaëlle Jean portera la parole

Jean-Pierre Dubé (Francopresse) 4088

Le conte de fée continue pour la réfugiée haïtienne à l’aïeule acadienne, devenue journaliste radio-canadienne, gouverneure générale et chancelière d’université. Le 29 novembre, Michaëlle Jean a été élue secrétaire générale de l’Organisation de la Francophonie internationale (OIF).

Qui est Jésus Christ? Ses quatre visages

Journée liturgique à Prince Albert

Madeleine Marchildon 8346

SASKSATOON - Le 2 novembre dernier à la paroisse des Saints martyrs canadiens à Saskatoon, plus de 80 personnes, jeunes et moins jeunes, se sont réunies pour vivre une journée d’animation liturgique sans pareille. Le thème « Qui est Jésus Christ? Ses quatre visages » a été très bien reçu et apprécié de tous.  

24 heures dans une maison de soins prolongés

Plongée dans le quotidien du personnel soignant

Alexandra Drame (EV) 5226

Gloriose Gahizi est infirmière auxiliaire depuis 9 ans. Elle nous raconte son quotidien en maison de soins infirmiers à Saskatoon. Un mélange aigre-doux de travail en sous-effectif, de petits moments de complicité avec les patients, mais aussi le portrait de la solitude des aînés.

« La situation des aînés, c’est un scandale de notre société! »

Entretien avec la Directrice de la Fédération des aînés fransaskois

Alexandra Drame (EV) 7095

À l’occasion du 5 à 7 organisé par la Fédération des aînés fransaskois (FAF) à Saskaoon, Agathe Gaulin, la directrice de cette association qui œuvre depuis plus de 30 ans au service des seniors, a accordé une entrevue à l’Eau vive. Elle y présente les projets à venir et n’hésite pas à dénoncer les conditions de vie de nos aînés. Une génération trop souvent laissée de côté...

Le leadership vu par les femmes : une premiere à Regina

Isabelle Nkapnang Djossi 4485

Le samedi 22 novembre dernier a eu lieu, à l’Institut français de l’Université de Regina, un atelier sur le leadership spécialement réservé aux femmes. Organisée par l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne dans le cadre des projets FEMIACTION ET METORACTION, la rencontre avait pour objectif d’encourager les jeunes femmes francophones en contexte majoritairement anglophone à s’impliquer d’avantage dans leur communauté et à exercer leur leadership. 

L'immigration vue de l'intérieur: de l'importance du travail

Mychèle Fortin 6793

Chez-moi, j’étais quelqu’un. Ici je ne suis personne. Toute ma vie j’ai travaillé, j’ai toujours fait vivre ma famille. Ici je ne trouve pas de travail. Chez-moi j’étais ingénieur, ici je reçois un chèque du gouvernement. Je ne veux pas recevoir la charité. Chez nous ça ne se fait pas. Chez moi je servais à quelque chose. Si un tir endommageait une maison dans notre rue, le lendemain on se mettait tous ensemble pour réparer les dégâts. 

Robert Latimer : Entre légalité et justice

Jean-Pierre Picard 7235

Il semble que notre système judiciaire soit moins tolérant envers le meurtre par compassion qu'envers le meurtre par vengeance. Comment peut-on se montrer moins sévère envers un homme blessé dans son amour propre qui, au nom d'une « folie passagère », poignarde ses enfants, qu’envers un homme qui veut tout simplement que son enfant cesse de souffrir inutilement? 


« C'est une victoire, parce que j'en suis sorti vivant » Roland Dorgelès (1885-1973), Les Croix de bois (1919)

Quelques anecdotes sur la guerre de 14-18

Société Historique de la Saskatchewan 6974

Tous connaissent la Première Guerre mondiale. À chaque année, on fait honneur aux millions de soldats de toutes origines qui ont sacrifié leur vie au nom de la liberté et de la patrie, quelle qu’elle soit. Et avant leur destin tragique, on parle souvent des conditions abominables dans lesquelles ils ont vécu dans les tranchées, sous la pluie de bombes qui berce la vie de son chant de danger et de mort imminente. 

Souvenirs d’Afghanistan: Après la guerre, le combat intérieur

Publication du livre "Peur et dégout en Afghanistan, Témoignage d'un militaire canadien"

Jean-Pierre Dubé (Francopresse) 7724
Un jour où mes étudiants me devaient un bref résumé de lecture, voici que M. Marchal me soumet un manuscrit de plus de 400 pages... « C’est la version non corrigée, non censurée, je vous demanderais de ne pas le faire circuler », avait-il précisé. Le temps s’était soudain arrêté. »

Bilan de la Semaine nationale de l’immigration francophone

Marie-Pier Boilard 5344

Dans le cadre de la Semaine nationale de l’immigration francophone, qui a eu lieu du 2 au 8 novembre dernier, les membres duRéseau en immigration francophone de la Saskatchewan ont organisé des activités diversifiées en lien avec la thématique de l’immigration. Toute la communauté francophone, et tout particulièrement les nouveaux arrivants, étaient invités à y prendre part.

De guerre lasse!

Michel Vézina 5335

2014 marque le centième anniversaire de ce que l’on appelle la « Première Guerre mondiale ». Il y a eu de très intéressants reportages à la télévision sur ce conflit dont récemment une série à Radio-Canada (à RDI), « La grande guerre des nations », ce dernier se penchant davantage sur les causes et surtout les conséquences plutôt que sur les affrontements en soi.

L'immigration au féminin

Une relève pour la Fédération provinciale des Fransaskoises?

Mychèle Fortin 8306

On apprenait récemment que la Fédération provinciale des Fransaskoises (FPF) songeait à mettre un terme à ses activités, tant pour une question de relève que pour des raisons liées au financement. Fondée en 1989, la FPF s’engageait à valoriser le bien-être des femmes francophones de la Saskatchewan sous quatre axes d’intervention principaux : la santé, le soutien social – dans lequel s’inscrit l’accueil aux femmes immigrantes –, la sécurité économique et le renforcement de l’identité culturelle et linguistique

L’activité physique et la saine alimentation dans les groupes de jeux francophones.

On entend de plus en plus parler de l’importance de mettre en valeur de saines habitudes de vie auprès des jeunes enfants. Mais comment y arriver? Selon Départ Santé, une initiative bilingue développée ici en Saskatchewan et gérée par le Réseau Santé en français de la Saskatchewan, le plus tôt on instaure ces bonnes habitudes, le plus on augmente les chances qu’ils grandissent en santé. 

Dix ans au Lieu historique national de Batoche avec le plus bel emploi du monde

Rencontre avec Ronald Jobin

Jean-Pierre Picard 6136

Le 11 octobre, le Lieu historique national de Batoche a accueilli ses derniers visiteurs de la saison jusqu’à réouverture au mois de mai 2015. Ronald Jobin, originaire de Saint-Isidore-de-Bellevue, à 10 km de Batoche, y travaille depuis dix ans et il considère qu’il a le plus bel emploi du monde.

 

RSS
Première12131415161718192021

Navigation du site

Categories

Back To Top