Close

Les aînés LGBT toujours stigmatisés

Leslie Diaz 31

Au Canada, les différentes orientations sexuelles et identités de genre sont reconnues et protégées par la loi. Un héritage qui permet aux jeunes concernés plus de liberté que leurs prédécesseurs. Mais qu’en est-il, justement, des aînés LGBT ? Comment se porte cette génération présente en 1969, moment où l’homosexualité était tout juste décriminalisée ?

Pour une communauté fransaskoise arc-en-ciel

Avec le printemps qui s’installe et l’approche du Mois de la Fierté en juin, les paysages des villes canadiennes s’apprêtent à reprendre des couleurs. Cette année, l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) dévoile une nouvelle initiative, En toute fierté !, pour favoriser la représentation et le bien-être des francophones de la communauté LGBTQ+.

Quand iel doit se tourner vers l’anglais

En français, les pronoms neutres et inclusifs tardent à s’implanter dans la culture populaire

Francopresse 9646

La langue anglaise permet aux personnes non-binaires d’utiliser un terme parapluie pour définir leur identité: they/them. En français, les pronoms neutres et inclusifs comme iels, saon, celleux tardent à s’implanter dans la culture populaire. Résultat : des francophones trans et non-binaires sont plusieurs à se tourner vers un mode de vie anglais. 

 

Le défilé de la Fierté gaie fête ses 25 ans à Regina!

Les temps changent... pour le mieux

Francine Proulx-Kenzle 21023

Samedi dernier, le 14 juin 2014, plus de 350 participants officiels – politiciens, entreprises, organismes communautaires, dont PFLAG (Parents, Friends and Family of Lesbians and Gays) et plus de 2 000 participants de la communauté en général, ont défilé sur les axes principaux du centre-ville. En 1989, ce n’était qu’un petit groupe de personnes qui avaient pris leur courage à deux mains pour oser marcher avec fierté dans les rues de Regina.

RSS

Navigation du site


Categories

Back To Top