Close

Mots d'ados





Les Mots d’Ados est un projet développé par La Troupe du Jour (LTDJ) en collaboration avec le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF). De 2008 à 2015, le projet a permis à quelques centaines d'élèves de développer leur créativité et de s’exprimer dans différents genres littéraires. Des textes sélectionnés ont été mis en lecture chaque année par La Troupe en plus d’être publiés dans l’Eau vive

 

28 mai 2019

La parole aux jeunes

Les mots d'ados

Les mots d'ados

Au printemps 2017, les Éditions de la nouvelle plume publiaient une collection de nouvelles écrites par des élèves du secondaire des écoles fransaskoises. Le meilleur de Les mots d’ados rassemblait les 12 meilleurs textes produits dans le cadre du projet « Les Mots d’ados » initié par La Troupe du Jour de Saskatoon. Pendant huit ans, entre 2007 et 2015, la Troupe envoyait des auteurs professionnels travailler avec des élèves du secondaire des écoles fransaskoises. Chaque année, trois ou quatre des meilleures nouvelles étaient choisies pour présentation devant public.

Au printemps 2017, les Éditions de la nouvelle plume publiaient une collection de nouvelles écrites par des élèves du secondaire des écoles fransaskoises. Le meilleur de Les mots d’ados rassemblait les 12 meilleurs textes produits dans le cadre du projet « Les Mots d’ados » initié par La Troupe du Jour de Saskatoon. Pendant huit ans, entre 2007 et 2015, la Troupe envoyait des auteurs professionnels travailler avec des élèves du secondaire des écoles fransaskoises. Chaque année, trois ou quatre des meilleures nouvelles étaient choisies pour présentation devant public.

Après la publication du livre, les Éditions de la nouvelle plume ont reconnu l’importance de poursuivre le travail entrepris par La Troupe du Jour dans les écoles. Il fallait trouver des moyens pour encourager les élèves des écoles fransaskoises et d’immersion à développer leur appréciation pour l’écriture en français. L’an dernier, cinq auteurs ont animé des ateliers d’écriture avec quelque 20 groupes d’élèves de la 5e à la 11e année dans des écoles à Prince Albert, Zenon Park, Vonda, North Battleford, Saskatoon, Moose Jaw et Regina. Les jeunes dans ces groupes étaient invités à écrire un conte, une nouvelle ou une dramatique radiophonique. Il y a même eu deux projets eSKapade réalisés durant l’année dans le cadre du projet.

La nouvelle plume s’est associée à des collaborateurs pour davantage ancrer l’importance de l’écriture chez les jeunes. La radio communautaire CFRG.FM 93,1 de Gravelbourg est devenue partenaire des Éditions et de l’école Mgr de Laval, Pavillon secondaire des Quatre-Vents (PSQV), dans la réalisation de six radio-romans, créés par des élèves de la 8e année. De plus, ce sont d’autres élèves du PSQV, ainsi que des enseignants, qui ont prêté leurs voix à ces projets dramatiques. Le Conseil culturel fransaskois a également participé à ce projet. Avec la collaboration de la nouvelle plume, le magazine littéraire jeunesse Fantascript va renaître à l’automne 2019 avec des nouvelles et contes écrits durant les ateliers de l’an dernier. Le nouveau Fantascript sera un magazine en ligne, comme À ciel ouvert. Il sera accessible à toutes les écoles et à tous les élèves de la province. Idéalement, le magazine paraîtra deux fois l’an et les élèves seront aussi invités à soumettre des dessins, des poèmes et autres textes ou bandes dessinées.

De plus, un nouveau site Web développé par le Conseil culturel fransaskois pour le Cercle en éducation devrait contenir un espace où il sera possible de trouver des podcasts réalisés par des élèves, comme les radio-romans créés l’an dernier au PSQV. Il pourrait aussi y avoir dans cet espace des dramatiques sous forme de vidéos créées par des élèves, ou encore les paroles d’une chanson écrite par un jeune et accompagnées d’un enregistrement de la chanson. L’objectif, bien sûr, est d’encourager les jeunes des écoles fransaskoises et d’immersion à développer leur talent créatif et de le partager avec d’autres dans la province.

Cette année, les Éditions de la nouvelle plume ont tardé à lancer l’invitation pour des ateliers d’écriture et seulement deux écoles se sont inscrites. Toutefois, c’est notre souhait que les ateliers soient de retour dès la rentrée scolaire 2019 et que des auteurs professionnels puissent se rendre dans les écoles pour aider les jeunes à écrire des nouvelles, des contes, des dramatiques pour la scène, la radio ou la vidéo, de la poésie et du slam !

Le temps est venu de céder la parole aux jeunes et les Éditions de la nouvelle plume veulent travailler avec les écoles pour atteindre cet objectif.

Laurier Gareau
Président – Éditions de la nouvelle plume

Imprimer

Comments are only visible to subscribers.

Theme picker

Galerie de photos - Les Mots d'ados

Les mots d'ados - Index

Laissez les bons temps rouler à La Nouvelle-Orléans!

Laissez les bons temps rouler à La Nouvelle-Orléans! 21 février 2020

Laissez les bons temps rouler à La Nouvelle-Orléans!

Le Mardi gras attire des visiteurs qui aiment festoyer, mais La Nouvelle-Orléans offre bien plus qu’une simple foire. Elle nous séduit aussi grâce au panache de sa musique et l’éclat de sa nourriture.

Un cœur d’or

21 mai 2015

Un cœur d’or

Joëlle Lapierre, 9ième année, École canadienne-française de Saskatoon

Je suis à la table avec ma mère et mon père. Tout est silencieux.  Ils me regardent d’une drôle de façon… Ma mère me dit :

     -  Audrey Stéphanie Archer, nous avons quelque chose que nous voulons que tu lises.

Cela ne doit pas être très bon. Mes parents utilisent seulement mon nom au complet quand c’est quelque chose de sérieux. 

 

La fuite

30 avril 2015

La fuite

Texte de Gils Mariani, 9ème année, École Valois, Prince Albert

Je m’appelle Hurley, j’ai 5 ans, et je vis dans l’enclos derrière le garage « Mean Machine ». Mon travail est de faire en sorte que personne n’entre ici.

L’héritage de Jérôme Simard

15 avril 2015

L’héritage de Jérôme Simard

Texte de Roxanne Masson 2015 9ème année, École Monseigneur de Laval, Regina

Il fut un temps : Odienné

11 septembre 2014

Il fut un temps : Odienné

Texte de Deborah Seye

 « Si un jour tu reçois cette lettre, Yohan,  c’est que tout a mal tourné, que le plan est tombé à l’eau. Avant que tu ne te poses plus de questions, nous préférons te laisser comprendre par toi même…

« Une toute petite exagération de rien du tout »

10 juillet 2014

« Une toute petite exagération de rien du tout »

Texte de Marie Hardouin

« Ô Grand Dryadalis! Raconte-nous une histoire! »

Samba et Sogolon la sorcière

11 juin 2014

Samba et Sogolon la sorcière

Il était une fois une sorcière du nom de Sogolon qui vivait dans un village africain appelé Zabota. Elle voulait tuer tous les hommes du village et rendre leurs femmes malheureuses par pure méchanceté. Personne ne savait pourquoi Sogolon agissait ainsi. Dans le village, toutes les femmes s’étaient habituées à la colère de Sogolon et continuaient à vivre leur vie sans s’en préoccuper sauf Samora qui était plus sage, plus belle que toutes les autres.  Elle était malheureuse parce que lorsqu’elle est tombée enceinte, son époux est allé combattre la sorcière et depuis ce jour, personne ne l’a revu.

La légende du cheval enflammé

22 mai 2014

La légende du cheval enflammé

Tout à coup, j’entends un bruit comme un mur qui se brise. Je sursaute et je peux entendre le feu et je commence à sentir la fumée. Rapidement, je prends mon fils par la main et je lui dis qu’on doit se sauver. C’est la quatrième fois cette année que notre maison brûle. Je suis très triste, mais ma peur m’empêche de le montrer. On embarque dans la voiture et on part à toute vitesse. Dans le miroir de ma voiture, je le vois, il est devant ma maison et me regarde. Je ferme les yeux et quand je les ouvre, il a disparu. Était-ce mon imagination?

La potion d’amour

La potion d’amour 1 mai 2014

La potion d’amour

Texte d'Andréanne Lavoie créé dans le cadre du projet Mots d'ados.

Angéline n’est ni belle, ni laide, ni intelligente, ni stupide. Pour dire la vérité, elle est plutôt plate, mais cache un gros cœur tendre. Gustave, son père, propriétaire d’une auberge, a aussi un gros cœur, mais contrairement à sa fille, il a des idées, pour dire le moindre, extrêmes. Gustave a des ambitions pour sa fille et lors de l’arrivée d’un Duc, il saute à l’occasion. Comme sa fille n’attire pas l’œil de celui-ci, il décide d’intervenir… à l’aide d’une potion magique!

RSS
RSS

Theme picker

Back To Top