Close
Les noms d'ici, par Carol Léonard

Le téléenseignement, une expérience formatrice

Auteur: RSFS/1 mai 2020/Catégories: 2020, La vie des élèves, Éducation, Écoles fransaskoises

En mode virtuel

En mode virtuel

Karen Dunn, enseignante de mathématiques pour les 10-12e années à l'école Providence de Vonda
« J'ai eu le bonheur de vivre l'expérience de l'enseignement à distance il y a une douzaine d'années dans un autre contexte et cette expérience continue d'influencer l'utilisation que je fais de la technologie dans l'enseignement des mathématiques en salle de classe depuis ce temps. Je dois dire que les outils à la disposition des enseignants aujourd'hui sont vraiment incroyables.

Ce que j'aime de la plateforme Microsoft TEAMS que le CÉF a lancée avec le déploiement de l'enseignement virtuel, c'est que je peux envoyer les messages directement à une équipe, à la classe ou à quelqu'un de façon individuelle. J'ai toutes les personnes avec lesquelles je dois communiquer devant moi à l'écran. Toutes les communications peuvent se faire à travers Microsoft TEAMS, ce qui est idéal dans le contexte actuel. Je n'ai pas à faire de va-et-vient entre trois différents logiciels ou trois différents environnements.

Je découvre de nouvelles façons d'utiliser TEAMS tous les jours. Je peux partager mon écran, alors je peux accompagner les élèves étape par étape. Ils peuvent voir en direct l'endroit précis où je place la souris, ce sur quoi je clique. Grâce au mode vidéoconférence, ils peuvent simultanément me suivre tout au long de l'activité. Je suis réellement présente avec eux. 

J'apprécie l'intégration du logiciel OneNote dans TEAMS pour la salle de classe virtuelle. Je peux l'utiliser pour envoyer des devoirs, des notes et regarder les notes avec les élèves. TEAMS nous permet de partager des fichiers, de regarder des vidéos ensemble et il y a un espace de collaboration dans lequel tous les élèves peuvent travailler sur le même document en direct.

Je l'ai utilisé récemment pour une activité de casse-tête en mathématiques. Les élèves ont pu déplacer toutes les pièces du casse-tête pour les mettre au bon endroit. Nous avons réalisé cette activité avec la vidéoconférence, ce qui nous permettait d'entretenir une conversation ensemble, tout en bougeant les pièces sur l'écran. Nous vivions l'expérience en temps réel avec une vraie atmosphère de salle de classe que je n'aurais pas pu créer sans l'accès à la plateforme TEAMS.

On a tendance à penser que cette génération de jeunes est très habile avec la technologie. En réalité, j'ai dû prendre un certain recul pour constater que plusieurs élèves ne savaient pas comment insérer un élément ou un document dans l'environnement virtuel. J'ai dû prendre le temps nécessaire pour leur montrer, étape par étape, comment procéder.

L'utilisation de Facebook ou d'autres plateformes ne fait pas appel aux mêmes compétences que celles que nécessite l'exploitation de TEAMS. Il y a une différence entre utiliser les logiciels de traitement de texte et les outils d'apprentissage de façon productive et être simplement en mesure d'évoluer dans le monde virtuel des médias sociaux.

J'ai expliqué aux élèves que lorsqu'ils entreprendront des études postsecondaires, ils auront besoin de ces compétences, car bon nombre des cours auxquels ils devront s'inscrire seront des cours à distance. Au niveau universitaire, les professeurs ne sont pas là pour guider les étudiants pas à pas.

Mon but au cours des deux prochains mois sera d'amener les élèves à naviguer dans l'environnement TEAMS de façon autonome, car ce sera la réalité dans laquelle ils devront évoluer lorsqu'ils termineront leurs études secondaires. C'est comme si les élèves devaient acquérir un autre forme de compétence en lecture. Ils ont dorénavant l'occasion de le faire de façon dirigée, grâce à l'expérience qu'ils vivent en ce moment. »

Imprimer

Nombre de vues (8570)/Commentaires ()

Comments are only visible to subscribers.

Theme picker

Back To Top