Close
Éducation
La communauté réaffirme son soutien au projet de Prince Albert
Emmanuel Masson

La communauté réaffirme son soutien au projet de Prince Albert

Fin janvier, le ministre de l’Éducation de la Saskatchewan a rencontré les présidents d’organismes fransaskois afin de discuter du projet de création d’une nouvelle école francophone à Prince Albert. Ces derniers lui ont demandé d’approuver le déménagement de l’école Valois vers l’ancienne Académie Rivier, un projet d’envergure, mais qui peine à se concrétiser.

Depuis plus de 8 ans, les Fransaskois de Prince Albert attendent le déménagement de leur école. Selon Denis Simard, président de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), cette dernière manque d’espace pour accueillir les élèves de la ville, et plusieurs parents ont même peur pour la sécurité de leurs enfants dans les espaces actuels. 

Comme beaucoup d’écoles fransaskoises, l’école Valois a connu une forte croissance au cours des dernières décennies. Le gain d’élèves a forcé la Société canadienne-française de Prince Albert (SCFPA), dont les bureaux se trouvaient dans l’école, à quitter l’établissement pour s’établir en centre-ville. De nouvelles salles de classe ont ainsi pu être créées en utilisant les espaces libérés. 

Josée Bourgoin, vice-présidente de la SCFPA, est claire : l’édifice actuel de l’école Valois n’est « plus aux normes » et les failles du bâtiment « ne permettent pas de faire des rénovations ou de l’agrandir ».

Deux options sur la table

La communauté de Prince Albert et le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) travaillent en tandem pour l’obtention d’une nouvelle école. La première option est de construire une nouvelle école, une idée qui ne rassure pas complètement. 

« Si cette option est choisie, on a peur que dans quelques années on se retrouve dans la même position qu’aujourd’hui. Le gouvernement veut seulement construire une école pour le nombre actuel d’élèves », s’inquiète Estelle Hjertaas, présidente de la SCFPA. 

L’autre option, plébiscitée par la communauté, serait de réinvestir l’Académie Rivier, une ancienne et immense école secondaire catholique des Sœurs de la Présentation de Marie construite dans les années 1960.

« Le grand espace est en excellente condition et offre énormément d’opportunités », souligne Josée Bourgoin. Le président de l’ACF la rejoint : « L’Académie Rivier est un édifice qui nous offre un legs éducatif de substance, qui serait énorme à préserver pour non seulement la communauté fransaskoise, mais aussi la communauté anglophone de Prince Albert. »

Un concept novateur

Depuis 2018, la SCFPA tente de convaincre le ministère de l’Éducation du bien-fondé de son idée. « On essaie de faire comprendre et accepter un plan d’affaires conçu pour la communauté », résume Josée Bourgoin. 

Le cœur du projet est de bâtir un « centre scolaire communautaire citoyen ». Un concept inspiré des écoles communautaires citoyennes en vogue ces dernières années, inaugurées au Nouveau-Brunswick.

Les membres de la communauté seraient invités à partager leurs savoirs avec les élèves. Des aînés pourraient par exemple lire des histoires aux enfants. « Les gens pourraient également habiter dans les résidences de l’école et accorder de leur temps bénévolement », ajoute Estelle Hjertaas.

Ce bâtiment serait administré par une nouvelle société qui serait la propriété conjointe du CÉF et de la SCFPA. Cette société vivrait des revenus tirés des loyers prélevés auprès des résidents, de la location des espaces et d’autres projets commerciaux.

Bien que les critères d’admissibilité pour les potentiels locataires ne soient pas encore établis, la SCFPA imagine qu’il s’agira de francophones et de francophiles. « À Prince Albert, il y a un grand manque de logements pour adultes autonomes, évalue Josée Bourgoin. De plus, c’est un lieu où des gens des communautés rurales avoisinantes viennent s’installer pour prendre leur retraite. »

De beaux espaces prometteurs

Académie Rivier

Académie Rivier

La communauté fransaskoise convoite l’Académie Rivier à Prince Albert pour en faire un projet scolaire et communautaire d’envergure.
Crédit : Google street view
 Ouverte en 1976, l’Académie Rivier accueillait et hébergeait des élèves de la 10e à la 12e  année. Avec le temps, l’établissement a perdu sa vocation d’école résidentielle et a commencé à accepter des élèves de 7e, 8e et 9e années. En 2018, l’immense école accueillait à peine une centaine d’élèves et a été contrainte de fermer ses portes. 

Les espaces incluent un grand auditorium, deux gymnases, une grande cuisine, une salle de couture, des laboratoires de science spécialisés et une piscine intérieure. « Des installations qu’on n’a jamais eues en francophonie avant ! », commente Josée Bourgoin avec entrain.

La vice-présidente de la SCFPA assure que tous ces espaces sont en très bon état et que la communauté peut les gérer efficacement, notamment en offrant un accès public à la piscine avec un service bilingue.

Le projet suscite même l’intérêt  d’autres groupes communautaires de Prince Albert. La SCFPA a été approchée par des groupes métis pour le partage de certains espaces, ces derniers étant surtout intéressés par l’utilisation de la salle de couture.

Les Sœurs de la Présentation de Marie ont mis l’édifice en vente pour 9 millions de dollars, un prix largement sous-évalué selon la SCFPA. La congrégation, en déclin, cherche avant tout un acheteur pour réinvestir les locaux : « Les Sœurs ont indiqué dès le début qu’elles étaient ouvertes à travailler avec la communauté fransaskoise », souligne Denis Simard.

Un partenaire à convaincre

Mais le partenaire principal dans cette opération reste le gouvernement. Le nouveau ministre de l’Éducation de la Saskatchewan, Dustin Duncan, a rencontré fin janvier l’ACF, le CÉF et la SCFPA pour discuter du projet. Bien que le ministre n’ait pas offert de réponse définitive, Josée Bourgoin le décrit comme « très à l’écoute » et affirme qu’il « voit le potentiel du projet ». 

Les organismes fransaskois sont unis derrière le projet. Lors de la Table des élus du 19 décembre dernier, les membres ont consenti à faire parvenir des lettres de soutien au premier ministre et au ministre de l’Éducation afin de réaffirmer leur motivation. « Ça prend de la solidarité pour faire avancer nos projets, et j’invite toute la communauté à se faire entendre », exprime Denis Simard.

Imprimer
6915

Comments are only visible to subscribers.

 

Nouvelles et blogue du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Services aux élèves

Conseil des écoles fransaskoises 1239

Parmi les nombreux services aux élèves offerts par le CÉF, on retrouve :

Santé mentale et besoins spéciaux

Puisque de 2 à 20 % des enfants, peu importe leur langue maternelle, ont des difficultés d’apprentissage, il est essentiel d’être en mesure de leur offrir une éducation adaptée à leurs besoins, et ceci dans leur langue maternelle.

Pour répondre à ces besoins, le CÉF s’est doté d’une équipe de spécialistes d'une variété de disciplines qui offre des services spécialisés de qualité aux élèves fransaskois en difficulté d’apprentissage, tout comme aux élèves doués.

Le CÉF va chercher les ressources en santé mentale axée sur les besoins des enfants, des adolescents et de leurs familles, pour fournir des services et aider à développer des programmes locaux en français afin de mieux desservir les élèves du CÉF et leurs familles. D'autres ententes encore ont été signées avec des contractuels pour offrir des services d'ergothérapie, d'orthophonie et de psychologie scolaire, entre autres.

Les équipes de spécialistes collaborent avec le personnel enseignant pour identifier et évaluer les élèves à risque et les élèves doués pour ensuite développer un programme d'éducation adapté aux besoins particuliers de l'élève.

À la suite de l’évaluation d’un élève ou d’un groupe d’élèves, et avec la recommandation de la direction adjointe de l'éducation responsable des services aux élèves, le CÉF peut mettre en place une aide pédagogique pour répondre aux besoins identifiés. L'aide pédagogique est responsable des tâches et des responsabilités qui lui sont assignées par le titulaire de classe à l’endroit des élèves.

Le counseling

L'équipe de counseling œuvre principalement auprès des élèves pour les appuyer dans leur développement personnel, scolaire, culturel, identitaire, moral et social, ce qui les amène également à collaborer régulièrement avec les parents et le personnel des écoles. L'équipe travaille en étroite collaboration avec la direction adjointe de l'éducation (services aux élèves) et les autres membres de l’équipe des services aux élèves. Leur but est d’assurer un service d’intervention et de prévention pour le bien-être des élèves.

L’orientation scolaire

  • Le service d’orientation scolaire vise l’encadrement et l’accompagnement des élèves du secondaire dans la découverte de leurs aptitudes et de leurs intérêts afin de les guider dans leur exploration de choix de carrière pour l’avenir.
  • Les conseillers guident ensuite les élèves dans leur choix de cours, ce qui leur permet de concrétiser leurs plans.
  • Qu’il soit question des cours préalables à suivre pour l’admission dans une université ou un collège, des bourses disponibles, ou des aptitudes et qualités recherchées pour s’intégrer au marché du travail, les élèves sont bien outillés grâce au service d’orientation.

Programme interculturel et projets en immigration

  • Depuis 2005, le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) reçoit dans ses écoles de plus en plus d'élèves d’origine immigrante. Pour les mettre en situation de réussite et pour appuyer le personnel enseignant dans la prise en charge des élèves nouveaux arrivants, le CÉF a mis en place :
    • le programme de phase d’accueil,
    • le bureau de l’intervention interculturelle
    • le Programme interculturel et projets en immigration.
  • Le programme travaille essentiellement à :
    • l’intégration scolaire et sociale de l’élève.
    • l’appui et l’accompagnement de l’enseignant nouvel arrivant.
    • la préparation de la communauté d’accueil à une bonne intégration des nouveaux arrivants.
    • l’accueil, l’accompagnement et l’intégration de l’élève nouvel arrivant et sa famille dans la communauté scolaire.

Services intégrés

Ces services sont offerts par le gouvernement provincia

Francisation en milieu scolaire francophone en Saskatchewan

Conseil des écoles fransaskoises 1234

La francisation au préscolaire

Chaque prématernelle fransaskoise est dotée d’outils qui facilitent l’apprentissage de la langue française. Le programme « Paul et Suzanne », un outil de francisation, favorise l’apprentissage du français (francisation) en particulier pour les enfants dont un des parents est anglophone, en fournissant aux éducatrices et aux parents des outils simples et efficaces. Ces outils permettent à l’enfant de développer de nouvelles capacités langagières pour fonctionner en français.

Le programme contient deux volets : le volet « enfant » et le volet « parent » qui vise à outiller le parent anglophone, afin que celui-ci puisse accompagner son enfant dans son cheminement scolaire.

La francisation à l'école fransaskoise

Certains élèves nouvellement inscrits à l'école fransaskoise ont des antécédents qui font en sorte qu'ils n'ont tout simplement pas eu l'occasion de développer des compétences langagières en français.

Pour les appuyer dans leur apprentissage, le CÉF a mis sur place un programme de francisation qui les aidera à bâtir rapidement le vocabulaire et la compréhension du langage dont ils auront besoin pour réussir à l'école. Le programme s'adapte aux élèves à tous les niveaux.

Grace à cette démarche, il n'est pas nécessaire pour l'élève de pouvoir parler en français avant d'être inscrit à l'école fransaskoise.

Enseignement de l’anglais dans les écoles de langue française

Conseil des écoles fransaskoises 1177

Les écoles de langue française doivent suivre le même programme d’enseignement de l’anglais que celui offert dans les écoles anglophones.

Les élèves commencent à suivre le cours d'anglais « English Language Arts » à partir de la 4e année.

Il est intéressant de souligner que par la 7e année, la moyenne des résultats d'apprentissage des élèves du CÉF dépasse la moyenne des résultats de la majorité en compréhension de lecture en anglais selon des tests administrés par le ministère de l'Éducation aux élèves de ce niveau en province.

Aide additionnelle en anglais

Parfois, des élèves nous arrivent d'endroits où ils n'ont pas eu l'occasion d'apprendre l'anglais. Dans certaines écoles, des services d'appui sont en place pour appuyer votre enfant au besoin dans son apprentissage de la langue anglaise.

Éducation à domicile francophone en Saskatchewan

Conseil des écoles fransaskoises 1406

Construction identitaire

Conseil des écoles fransaskoises 1059

L’école de langue française souhaite se préoccuper non seulement du succès scolaire, mais aussi du développement personnel et social de chaque élève, pour l’aider ainsi à construire son identité, à se définir et à se reconnaître en tant que francophone. Le développement global de l’élève fransaskois passe par une affirmation de son identité, de son attachement à la langue et de son engagement vers sa culture.

Pour arriver à construire une identité francophone forte et un sentiment d’appartenance à la langue et à la culture, les jeunes fransaskois doivent être exposés à des activités socioculturelles et sportives variées, engageantes et signifiantes. Chaque année, en plus de toutes les activités qui se déroulent localement, dans chaque communauté scolaire, le CÉF offre aux jeunes une panoplie d’expériences enrichissantes, et ce, tant au niveau de l’école, dans les régions, qu’un niveau provincial. Pour y erriver, le CÉF collabore avec de nombreux partenaires dont l'Association jeunesse fransaskoise, La Troupe du jour, le Conseil culturel fransaskois, le Collège Matthieu, ICI Radio-Canada, les associations locales et la communauté.

Voici une liste non-exhaustive de quelques-unes de ces activités qui vont ponctuer la vie scolaire de l'élève du CÉF :

  • Mot d'ados : Atelier et concours d'écriture d'une histoire. Les gagnants ont l'honneur de voir leur texte lu par des acteurs et présenté à la Troupe du jour.
  • Parlement jeunesse fransaskois : Simulation du parlement à l'assemblée législative.
  • Inter-CÉF : Événement socioculturel pour les 7e-8e-9e année, où l’on peut découvrir différents volets en partageant ces expériences avec une équipe dont les membres proviennent de toutes les écoles.
  • Concours «Jamais trop tôt» : Concours de chant où le gagnant se rend à Granby au Québec.
  • Francofièvre : Spectacle francophone offert aux élèves du CÉF et des programmes d’immersion.
  • JLF (Jeunes leaders fransaskois) junior : Stage de leadership adapté au travail d'équipe.
  • Ateliers «Jamais trop tôt» : Atelier d'écriture de chansons.
  • Grand Quiz : Compétition entre écoles sur les connaissances générales.
  • Camp voyageur : Camp de vacances résidentiel - arts du cirque, arts visuels et technologies.
  • Jeux du CÉF : Jeux d'athlétisme, avec (en nouveauté) un volet culturel.
  • CEFOU : Événement socioculturel pour les 10e-11e-12e année divisé en volets : sport, arts de la scène, arts visuels, médias, cuisine, sciences.
  • Expo-sciences : Présentation de projets de sciences. Les grands gagnants représentent la Saskatchewan au pancanadien.
  • Journée du droit : Tournoi de débats.
  • JLF (Jeunes leaders fransaskois) : Stage de leadership pour les 7e à 12e année.
  • Omnium : Tournoi provincial francophone de volley-ball.
  • Jeune'INFO
  • Programmation de spectacles : Offre diversifiée de spectacles dans les écoles.

Avis et abandon de scrutin

Conseil des écoles fransaskoises 1371

Trouvez sous cette rubrique les plus récents avis concernant les élection scolaires au sein du Conseil scolaire fransaskois et des conseils d'école. Téléchargez les fichiers PDF pour prendre connaissance des dates limites pour les mise en candidature, les dates et lieux de scrutin et les date limites pour présenter sa candidature aux élections scolaires.

Pour plus d'information au sujet des critères d'éligibilité pour présenter sa candidature lors d'élections scolaire et au sujet de la règlementation qui régit le droit de vote conféré aux électeurs, veuillez consulter la Loi sur l'Éducation de la Saskatchewan.

ÉLECTIONS GÉNÉRALES DU CONSEIL SCOLAIRE FRANSASKOIS
ÉLECTIONS ANNUELLES DES CONSEILS D’ÉCOLE

Élections générales - Conseil scolaire fransaskois

Conseils d’école

Conseil des écoles fransaskoises 1420

Chaque école fransaskoise doit élire son conseil d’école, formé d’un minimum de quatre et d’un maximum de neuf personnes (selon la région scolaire). L’un de ses membres élus doit être un adulte de langue minoritaire représentant la communauté et habitant dans la zone de fréquentation de l’école. Les autres membres du conseil sont des parents d’enfants inscrits à l’école. Tous sont élus par les parents de l’école.

Le mandat du conseil d’école est de représenter ses parents auprès du CÉF en exprimant des avis, en participant à des activités de planification et de développement et en formulant des recommandations.

Chaque conseillère et conseiller est élu pour un mandat de deux ans. Des élections au poste de conseiller d'école ont lieu chaque année.

D’autres informations sur les conseils d’écoles sont disponibles sur le site Web de l’école de votre région. Cliquez ici pour plus de détails.

 

École Prénom - Nom Fonction Courriel CEFSK
       
Beau Soleil (5) Vacant (RC) (2019) Représentant communautaire  
  Mélissa Castonguay Cossette (2021 Vice-Présidence mcastonguay@cefsk.ca
  Mélanie Potié Gosselin (2021) Présidence mpotie@cefsk.ca
  Mélanie Fréchette (2020)   mfrechette@cefsk.ca
  Vacant (2020)    
       
Boréale (5) Walter Chizzini (RC) (2021) Représentant communautaire wchizzini@cefsk.ca
  David Bissonnette (2021) Vice-Présidence dbissonnette@cefsk.ca
  Daniel Roberge (2021) Présidence droberge@cefsk.ca
  Suzanne Smith (2020)   ssmith@cefsk.ca
  Marcel Cyr (2020)   mcyr@cefsk.ca
       
ÉCF (9) Vacant (RC) (2019) Représentant communautaire   
  Nathalie Bérubé (2021)   nberube@cefsk.ca
  Matthew Mitchell (2021)   m

Devenir conseiller scolaire

Conseil des écoles fransaskoises 1486

Rôle du conseiller scolaire

Chaque membre du Conseil scolaire fransaskois joue un rôle important au niveau de la gouvernance du Conseil des écoles fransaskois. Il ou elle est tenu d’adhérer aux politiques telles qu’établies à la table décisionnelle du CSF.

Pour plus de détails, consulter le pdfManuel des politiques du Conseil scolaire fransaskois.

Les membres du CSF n'exercent aucun pouvoir décisionnel sauf lorsqu'ils sont réunis à la table du CSF.

Les membres du CSF sont élus pour un mandat de 4 ans.

Code d'éthique

Les membres du Conseil et le Conseil s’engagent à une conduite morale et appropriée et se comporter conformément au code d’éthique en vigueur de la pdfSaskatchewan School Boards Association.

Pour plus de détails, consulter la Politique 2.3 sur le Code de conduite dans le pdfManuel des politiques du Conseil scolaire fransaskois.

Critères et élections

pdfRèglements sur les élections du Conseil scolaire fransaskois

Les élections au poste de conseiller ou conseillère scolaire ont lieu tous les quatre ans. Les élections partielles au poste de conseiller scolaire ont lieu au besoin pour remplir le reste d'un mandat laissé vacant par le départ d'une personne en poste.

N’hésitez pas à appeler au 1 877 273 6661 ou par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. si de plus amples renseignements s'avéraient nécessaires.

Le triple mandat éducatif francophone en Saskatchewan

Conseil des écoles fransaskoises 1137

Mandat scolaire, culturel et communautaire

Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) s’est doté d’un triple mandat scolaire, culturel et communautaire en vue de préparer ses élèves à devenir de fiers francophones, citoyens accomplis.

Son mandat éducatif premier à titre de conseil scolaire est de s’assurer que tous les élèves qui lui sont confiés puissent développer leur plein potentiel en bénéficiant d’une éducation de qualité en français langue première. La réussite scolaire et l’épanouissement des élèves sont au cœur de toutes les interventions effectuées par le personnel du CÉF. Toutes les matières y sont enseignées en français, sauf les cours d'anglais qui sont du même calibre que ceux offerts dans les écoles de langue anglaise.

Dans le cadre de son mandat culturel, les élèves vivent, s'amusent et apprennent en français. Les élèves explorent donc leur identité culturelle francophone grâce à des activités socioculturelles (clubs, équipes sportives, spectacles, etc.) et une panoplie d'expériences. En tissant des liens d’amitié avec d’autres jeunes francophones de partout en province et en participant à des activités francophones en dehors de la salle de classe, les élèves développent leur réseau social et leur sentiment d’appartenance à leur langue et à leur culture. Dans les écoles fransaskoises, vivre sa culture c'est donc une façon d'être!

Pour soutenir son mandat communautaire, le CÉF travaille de pair avec des organismes communautaires francophones afin d'offrir aux élèves et à leurs familles une programmation diversifiée en français. Qu’il s’agisse de services de garde francophones, des programmes de soutien ou encore, d'accès à des espaces de bureau ou de locaux, les partenariats entre le CÉF et les organismes viennent enrichir le parcours scolaire des élèves, élargir l'espace francophone et contribuer activement à la vitalité linguistique et culturelle de la communauté fransaskoise.

Bien que les élèves vivent leur francophonie au quotidien dans les écoles fransaskoises, à la fin de leurs études secondaires, les élèves terminent avec un bilinguisme de haut niveau qui leur ouvrira les portes à des études postsecondaires ou à une carrière dans la langue de leur choix. Diplôme (avec un mention "francophone bilingue" du ministère de l'Éducation de la Saskatchewan) en main, les finissants sont enfin prêts à poursuivre leurs plus grandes ambitions en tant que jeunes citoyens responsables, bilingues et accomplis.

Première2930313233353738

Le CEF sur Facebook


Back To Top