Close
Sébastien Németh (EV)

Nouvelle classe portative livrée à l’école Boréale

Déménagement de la classe portative livrée à l’école Boréale

Déménagement de la classe portative livrée à l’école Boréale

Photo : Crédit CEF (2015)
Mardi 15 septembre, une classe portative a été livrée à l’école Boréale de Ponteix. Un équipement qui devrait apporter davantage de confort pour les élèves et les enseignants. De quoi également rassurer la communauté sur l’avenir de l’établissement.

« C’est un très bel équipement! Il fait vraiment l’affaire et tout le monde se sent très heureux. » Chantal Switzer, directrice de l’école Boréale à Ponteix, ne cache pas sa joie depuis l’arrivée de la nouvelle classe portative dans son établissement. L’équipement, livré mardi 15 septembre, doit encore subir quelques travaux mais devrait être opérationnel à la mi-octobre. Il comprendra une salle de visioconférence pour les 10e, 11e et 12e années, un bureau réservé aux services aux élèves ainsi que deux petites classes. « C’est un vrai soulagement. Tous les élèves sont très excités à l’avance », confie Chantal Switzer.

Arrivée à l’école Boréale il y a 7 ans, la directrice avait pris ses fonctions alors que l’établissement ne comptait que huit élèves, de niveaux très différents. À l’époque, tout le monde était rassemblé au Centre culturel, dans une seule classe. S’ajoutait une autre salle plus petite qui servait de centre de ressources. « C’était compliqué d’enseigner. Au fil des ans, le nombre d’élèves et de niveaux a augmenté. Le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) a vu que nous avions un futur et il a investi », indique la directrice.

Augmentation constante

Aujourd’hui, l’établissement compte 23 inscrits, de la maternelle à la 12e année, sans compter douze enfants en pré-maternelle et quatre enseignants.

Après une première phase d’investissement, le centre de ressources a été déménagé dans une première portative. Boréale est passée à deux salles de classe, une classe de pré- maternelle, une salle de bain, des bureaux administratifs et une cuisine servant aux inscrits suivant des cours à distance par visioconférence. « Cette évolution avait clairement apporté une amélioration. Mais le nombre d’inscrits et de niveaux a continué d’augmenter et cela ne suffisait plus. Nous avons dû aménager une salle de rencontre du centre culturel. Mais le centre a besoin d’espace lui aussi. Donc le ministère de l’Éducation a donné son feu vert pour l’arrivée d’une nouvelle classe portative », explique Chantal Switzer.

Selon elle, outre le confort, c’est l’image de l’école dans toute la communauté qui va changer. « Avant, les parents n’étaient pas rassurés en voyant notre situation précaire. Certains pensaient que nous n’étions pas une vraie école. D’autres craignaient une fermeture et envoyaient leurs enfants dans le système anglophone. Désormais, ils savent que nous sommes inscrits dans la durée », indique la directrice, précisant que les problèmes de l’école n’ont jamais impacté le niveau scolaire des élèves.

Infrastructure plus permanente 

Du côté de la communauté, l’arrivée de cette nouvelle salle portative est très favorablement accueillie. « Nous l’attendions avec impatience. Nous savons que le projet du CEF a été ralenti à cause des financements, mais l’extension de l’école était primordiale. Le personnel doit disposer d’un espace décent pour travailler », déclare Robert Carignan. Mais pour le vice-président de l’association des Auvergnois, qui a deux petits-enfants à l’école Boréale, il ne s’agit que d’une étape. « Nous avons besoin de quelque chose de plus permanent pour ancrer l’enseignement en français à Ponteix. Si nous n’avons pas d’infrastructures, c’est dur de convaincre les parents de rester. Il existe un plan d’architecte incluant notamment une salle polyvalente. J’espère qu’un jour il sera appliqué. Les familles recherchent ce qui est grand et beau. La communauté veut envoyer ses enfants dans le système francophone. Mais notre expansion est ralentie par le fait que la majorité a plus d’argent et d’équipements », indique Robert Carignan. Enfin, une classe portative similaire est en cours d’installation à l’école Père Mercure de North Battleford.

 

Article précédent Enseignement portatif
Prochain article Formation pour les animatrices de groupes de jeux
Imprimer
8801

Autres nouvelles - Éducation

La Cité universitaire francophone : un nouveau nom pour l'édifice

La Cité universitaire francophone : un nouveau nom pour l'édifice

REGINA - Le Language Institute Building sera renommé La Cité. Le lancement officiel devrait avoir lieu lors de la rentrée 2019.

14 février 2019/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (381)/Commentaires (0)/
Ottawa débloque 1,9 million pour l'Université de l'Ontario français

Ottawa débloque 1,9 million pour l'Université de l'Ontario français

Le gouvernement fédéral veut assurer la continuité en 2019

La ministre fédérale Mélanie Joly financera la prochaine étape du développement de l’Université de l’Ontario français afin d’assurer sa continuité pour un an. L’aide ponctuelle de 1,9 M se veut un appui communautaire

14 janvier 2019/Auteur: Jean-Pierre Dubé (Francopresse)/Nombre de vues (589)/Commentaires (0)/
Journalisme en français : Des journalistes formés en Saskatchewan dès 2019

Journalisme en français : Des journalistes formés en Saskatchewan dès 2019

Le Collège Mathieu, situé à Saskatoon et Regina, importera le programme de journalisme de la Cité collégiale d’Ottawa pour la rentrée d’automne 2019. Le cours viendra étoffer une relève journalistique de plus en plus rare en milieu minoritaire. La Saskatchewan deviendra ainsi la province la plus à l’ouest du pays à offrir des cours de journalisme en français.

18 décembre 2018/Auteur: Lucas Pilleri (Francopresse)/Nombre de vues (1010)/Commentaires (0)/
Le Prix Bravo Bénévole 2018 décerné au Collectif des parents inquiets et préoccupés

Le Prix Bravo Bénévole 2018 décerné au Collectif des parents inquiets et préoccupés

Cette année, le prix Bravo bénévoles reconnait de manière solennelle les efforts du collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP).

10 novembre 2018/Auteur: Simb Simb/Nombre de vues (1873)/Commentaires (0)/
Participation record au Symposium des parents fransaskois 2018

Participation record au Symposium des parents fransaskois 2018

Des parents et des enfants comblés

REGINA - Le samedi 20 octobre dernier avait lieu le Symposium des parents organisé annuellement par l’Association des parents fransaskois (APF) et d’après le sourire affiché par les 175 personnes présentes (un record), cette édition a été une réussite.

28 octobre 2018/Auteur: Nicolas Roussy/Nombre de vues (1570)/Commentaires (0)/
Plan d’action de l’APF et Symposium des parents 2018

Plan d’action de l’APF et Symposium des parents 2018

Diversité, visibilité et renforcement

L’Eau vive s’est entretenue avec M. Carol-Guillaume Gagné, directeur de l’organisme, à quelques jours du Symposium des parents, l’événement phare de l’Association des parents fransaskois (APF),

19 octobre 2018/Auteur: Nicolas Roussy/Nombre de vues (1721)/Commentaires (0)/
Éducation 2.0

Éducation 2.0

On attribue à l’empereur Charlemagne la création de l’école. Depuis ce temps, l’éducation a pris une importance primordiale dans nos sociétés. Évidemment, la définition de ce concept a évolué au fil des siècles.

14 septembre 2018/Auteur: Michel Vézina/Nombre de vues (1879)/Commentaires (0)/
Un immeuble historique pour le Collège Mathieu

Un immeuble historique pour le Collège Mathieu

REGINA - Le  1er août dernier, le Campus de Regina du Collège Mathieu déménageait dans un bâtiment historique situé au 3304, Dewdney Avenue à Regina.

18 août 2018/Auteur: Nicolas Roussy/Nombre de vues (3243)/Commentaires (0)/
L’enseignement peut-il sauver le français en Louisiane ?

L’enseignement peut-il sauver le français en Louisiane ?

Le choix de Théo, documentaire coproduit par le professeur Thomas Cauvin et réalisé par Mi KL Espinasse, met en lumière le renouveau du français en Louisiane grâce au succès de l’immersion.

5 juillet 2018/Auteur: Lucas Pilleri (Francopresse)/Nombre de vues (3670)/Commentaires (0)/
Appui des députés communautaires aux revendications scolaires fransaskoises

Appui des députés communautaires aux revendications scolaires fransaskoises

Pour le président de l’ACF, Roger Gauthier, « quand il est question de nos droits constitutionnels, on a un devoir d’appuyer ceux qui les revendiquent. »

25 juin 2018/Auteur: Jean-Pierre Picard/Nombre de vues (3219)/Commentaires (0)/
Une belle initiative au CÉF

Une belle initiative au CÉF

Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a décidé de remettre une ceinture fléchée fransaskoise à ses finissantes et finissants.

12 juin 2018/Auteur: Michel Vézina/Nombre de vues (5294)/Commentaires (0)/
Les jeunes Fransaskois et la dimension oubliée des années 1968

Les jeunes Fransaskois et la dimension oubliée des années 1968

Les jeunes Fransaskois et la dimension oubliée des années 1968

REGINA - Les années 1968 étaient une période de beaucoup de changements, de revendications politiques, culturelles et sociales, ce qui explique pourquoi les chercheurs s’y attardent.

7 juin 2018/Auteur: Hervé Niragira/Nombre de vues (3644)/Commentaires (0)/
Cours sur les premiers soins en santé mentale

Cours sur les premiers soins en santé mentale

MOOSE JAW - Les 5 et 6 mai derniers, une douzaine de personnes ont participé à une formation sur les premiers soins en santé mentale, animée par Francine Proulx-Kenzle et Roger Gauthier à Moose Jaw.

10 mai 2018/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (3918)/Commentaires (0)/
Une soirée de célébrations pour La Cité et le Bac !

Une soirée de célébrations pour La Cité et le Bac !

50 ans d'enseignement en français à l'Université de Regina

REGINA - Voilà maintenant 50 ans que les étudiants et professionnels ont la possibilité d’étudier le français et d’apprendre en français à l'Université de Regina.

10 mai 2018/Auteur: Céline Galophe/Nombre de vues (5381)/Commentaires (0)/
Un deuxième pavillon pour l'école élémentaire fransaskoise à Regina

Un deuxième pavillon pour l'école élémentaire fransaskoise à Regina

REGINA - Selon un communiqué émis par le Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP), une entente conclue avec la province permettra à l’École Mgr de Laval de compter sur un deuxième pavillon pour désengorger ses locaux actuels.

24 avril 2018/Auteur: Jean-Pierre Picard/Nombre de vues (5661)/Commentaires (0)/
RSS
12345678910Dernière

Conseil des écoles fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Nouvelles affectations aux postes de direction d’école au sein des écoles fransaskoises

Le Conseil des écoles fransaskoises annonce de nouvelles affectations à des postes de direction d’école.
21 mars 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Journée internationale de la Francophonie

En cette 27e édition de la Semaine nationale de la Francophonie, le Conseil scolaire fransaskois (CSF) tient à souligner la tenue de la Journée internationale de la Francophonie. Cette journée, célébrée dans le monde entier, vise à rappeler à...
20 mars 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Fête des Noirs de Ponteix et la Journée internationale des femmes

Une journée spéciale était organisée par l'école Boréale dans le cadre de la Journée internationale des femmes et de la Fête des Noirs de Ponteix !
13 mars 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
12345678910Dernière

Le CEF sur Facebook


Back To Top