Close
Michel Vézina

Notre école

Depuis une semaine, les écoles ont repris leurs activités. Pour les jeunes Fransaskoises et Fransaskois, c’est maintenant une chose normale que d’aller dans une école fransaskoise. Mais il n’y a pas si longtemps, ce n’était pas la réalité.

 

Laissez-moi vous ramenez dans le temps.

 

Septembre 1994, les élèves de l’École Beau Soleil à Gravelbourg sont les premiers à commencer leur année scolaire dans la toute nouvelle gestion scolaire. Les parents et les élèves fransaskois de Gravelbourg sont très fiers de leur école

 

C’est à l’hiver 1988 que le jugement Wimmer accorde la pleine gestion de leur propre système scolaire aux Fransaskois. S’ensuivra beaucoup de retard et la création du comité Gallant qui définira à quoi ressemblera ce système.  Le 2 juin 1993, la loi 39 permet la création des conseils scolaires francophones, le point de départ de ce qui deviendra la Division scolaire francophone #310 puis le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF).  Le 23 juin 1994, ont lieu les premières élections des conseillers scolaires fransaskois.

 

Huit écoles font parties du réseau: l’école Mgr de Laval à Regina, l’école canadienne-française de Saskatoon, l’école Valois à Prince Albert, l’école Père Mercure à North Battleford, l’école Saint-Isidore de Bellevue à Bellevue, l’école Providence à Vonda et l’école Beau Soleil à Gravelbourg.  Le Conseil scolaire de La Vieille à Gravelbourg est le premier à assumer la pleine gestion de l’école Beau Soleil le 1er août 1994. Les sept autres le feront le 1er janvier 1995.

 

Pour en arriver là à Gravelbourg, il a fallu évidemment participer à la saga judiciaire qui a mené à la décision du juge Wimmer et aux pressions successives qu’il a fallu faire pour que les gouvernements de Grant Devine et Roy Romanow mettent en œuvre la décision de la Cour.

 

Mais il a fallu aussi vendre le concept à la population de Gravelbourg, ce qui n’a pas été une mince affaire.  Il en a fallu des réunions pour convaincre un certain nombre de parents. Inutile de dire que la résistance a été très forte.

 

Les parents ont démarré l’école au Centre culturel Maillard, comme une école privée, avec l’appui du Collège Mathieu.  Il a fallu soutenir le financement de l’école: demander aux parents comment ils ont vendu des sacs de graines de tournesol pour aider à soutenir les opérations de l’école. J’aimerais aussi rappeler l’appui de deux généreux donateurs qui sont toujours restés dans l’ombre, les frères Gérald et Jean Jeannotte, qui ont appuyé, jusqu’à l’arrivée de la gestion scolaire, l’école Beau Soleil. Le recrutement du personnel n’a pas été facile non plus mais levons notre chapeau aux enseignants qui ont su relever ce défi de petites classes à niveaux multiples et à petits nombres.

 

Du Centre culturel Maillard aux portatives autour de la piscine du Collège Mathieu et finalement à l’intégration dans l’édifice de l’École secondaire Collège Mathieu, sans oublier l’arrivée du Centre éducatif « Le Tournesol », que de chemin parcouru pour l’avenir de la Fransaskoisie dans la région de Gravelbourg. Une situation qui demeure toujours fragile aujourd’hui mais qui a un espoir d’avenir beaucoup plus solide qu’il y a vingt ans.

Article précédent Un enseignement de qualité malgré l’austérité
Prochain article Immersion dans l’immersion
Imprimer
13136

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

Dans ce temps-là !

Dans ce temps-là !

À l’époque où j’étais élève à la fin de l’élémentaire, quand arrivait le mois de juin, nous étions assez intenables dans les classes... La fête de la Saint-Jean-Baptiste marquait le début des vacances estivales. Les classes s’étaient terminées la veille et on avait vidé nos pupitres. Plus de devoirs. Plus de leçons. 

16 juillet 2020/Auteur: Michel Vézina/Nombre de vues (676)/Commentaires (0)/
Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Après plusieurs années d’attente et une entente de principe avec le gouvernement de la Saskatchewan qui tardait à se concrétiser, une nouvelle école primaire francophone verra finalement le jour dans la capitale provinciale.

13 juillet 2020/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (1531)/Commentaires (0)/
Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Le tout premier programme d’immersion en Saskatchewan est apparu à Saskatoon en 1968. Cinquante ans plus tard, ils sont plus de 16 500 à travers la province à se retrouver sur les bancs du programme qui fait de plus en plus d’adeptes.

8 juillet 2020/Auteur: Lucas Pilleri, avec les informations de Diane Lacasse/Nombre de vues (1307)/Commentaires (0)/
Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Produire local, le nouveau défi des francophones de Regina

REGINA - LAssociation canadienne-française de Regina a inauguré son tout premier jardin communautaire le 15 juin dernier sur le terrain de l'École Mgr de Laval.

1 juillet 2020/Auteur: Leslie Diaz – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (1529)/Commentaires (0)/
Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Après 10 ans de lutte judiciaire, la Cour suprême du Canada a tranché en faveur des parents franco-colombiens. Cette décision historique a été chaudement saluée par la communauté fransaskoise.

29 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (1237)/Commentaires (0)/
L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

Ateliers scolaires Gardiens de lys'toire par la Société historique de la Saskatchewan

À travers sa série d’ateliers pédagogiques, la Société historique de la Saskatchewan (SHS) donne vie à l’histoire dans la salle de classe des écoles de la province. 

28 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (1378)/Commentaires (0)/
La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

Les universités francophones du pays misent sur l’inscription d’étudiants internationaux. Les mesures sanitaires en place affecteront directement les inscriptions.

14 juin 2020/Auteur: André Magny (Francopresse)/Nombre de vues (1658)/Commentaires (0)/
Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Trois semaines après que l’Association canadienne-française de l’Alberta a lancé une campagne de mobilisation pour sauver le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, l’incertitude règne toujours quant à l’avenir de l’établissement.

13 juin 2020/Auteur: Guillaume Deschênes-Thériault – Francopresse /Nombre de vues (1700)/Commentaires (0)/
Conseil des écoles fransaskoises: À vos pupitres, citoyens!

Conseil des écoles fransaskoises: À vos pupitres, citoyens!

Si tout va bien à la rentrée de septembre, le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) ira de l’avant avec un concept nouveau en Saskatchewan, mais qui a fait ses preuves dans d’autres provinces: l’école communautaire citoyenne.

13 juin 2020/Auteur: André Magny (Initiative de journalisme local – APF – Ouest)/Nombre de vues (2031)/Commentaires (0)/
La Cour suprême donne gain de cause aux parents franco-colombiens

La Cour suprême donne gain de cause aux parents franco-colombiens

La Cour suprême du Canada a donné raison aux francophone de la Colombie-Britannique, qui réclame depuis dix ans devant les tribunaux que le système scolaire de langue française soit mis à égalité avec le système anglophone.

12 juin 2020/Auteur: Marc Poirier – Francopresse /Nombre de vues (2124)/Commentaires (0)/
André Moquin, récit vivant de la fransaskoisie

André Moquin, récit vivant de la fransaskoisie

Fils et petit-fils de colons de l’Ouest, André Moquin a œuvré toute sa vie pour l’avancement de l’éducation en français dans sa province.

2 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (3280)/Commentaires (0)/
L'École Mgr de Laval slame ses accents à Regina

L'École Mgr de Laval slame ses accents à Regina

L'école fransaskoise remporte un prix international

Six élèves de la 8e année du Pavillon secondaire des Quatre Vents de l'école de Monseigneur on remporté un des deux Prix du public offerts dans le cadre du concours « Slame tes accents » du Centre de la Francophonie des Amériques.

23 mai 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (2799)/Commentaires (0)/
Un vent de solidarité au Canada pour sauver le Campus Saint-Jean

Un vent de solidarité au Canada pour sauver le Campus Saint-Jean

L’appel à l’action de l’ACFA dans le cadre de la campagne «Sauvons Saint-Jean» a été entendu d’un bout à l’autre du pays, et même au-delà de nos frontières. 

19 mai 2020/Auteur: Guillaume Deschênes-Thériault (Francopresse)/Nombre de vues (2494)/Commentaires (0)/
Une miniécole de médecine pour y voir clair

Une miniécole de médecine pour y voir clair

Le premier volet de la 24e édition de la Miniécole de médecine de l’Université d’Ottawa s’est consacré entièrement au sens de la vue, présentant l’anatomie de l’œil et jetant les bases de la prévention des troubles de la vision.

19 mai 2020/Auteur: Sébastien Durand/Nombre de vues (3277)/Commentaires (0)/
Des élèves fransaskois se livrent face à la pandémie

Des élèves fransaskois se livrent face à la pandémie

Déjà un peu plus d’un mois que les jeunes Fransaskois sont passés de la salle de classe à la table du salon et ont échangé leurs stylos pour un clavier. Comment vivent-ils cette transition et quel regard portent-ils sur la situation?

16 mai 2020/Auteur: Leslie Diaz/Nombre de vues (4157)/Commentaires (0)/
RSS
12345678910Dernière

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Un regard neuf sur le travail du CSF : Mot du Président

Régina, jeudi 2 juin 2016 - Sous la gouverne de son président Alpha Barry, le Conseil scolaire fransaskois lance aujourd’hui une nouvelle approche pour rendre compte du travail des élus auprès des parents et de la communauté. « Désormais, Les...
3 juin 2016/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Un regard neuf sur le travail du CSF : Mot du Président

Régina, jeudi 2 juin 2016 - Sous la gouverne de son président Alpha Barry, le Conseil scolaire fransaskois lance aujourd’hui une nouvelle approche pour rendre compte du travail des élus auprès des parents et de la communauté. « Désormais, Les...
3 juin 2016/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Le bénévolat chez les jeunes

Par Michel Vézina – Collaboration avec École Beau-Soleil Le bénévolat au Canada représente un très grand nombre d’heures et une valeur de plusieurs millions de dollars. Les Canadiens sont réputés pour consacrer une grande partie de leur temps...
19 mai 2016/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
Première8687888991939495Dernière

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Back To Top