Close

Coup d'oeil sur le monde

L'Ukraine en quelques points de repère

L'Ukraine en quelques points de repère

Des renseignements qui aideront à comprendre la situation en Ukraine

L’Ukraine : quelques points de repère

• La Crimée : péninsule du sud de l'Ukraine, république autonome au sein de l'Ukraine. Une partie importante de la flotte russe y est basée.

• La Crimée est dans le giron de la Russie depuis le 18e siécle. En 1954, Nikita Kroutchev la cède à l'Ukraine pour le tricentenaire du traité de Pereïaslav, dans lequel les cosaques d'Ukraine avaient proclamé leur allégeance à Moscou.

• En 1991, suite à la dislocation de l'Union soviétique, elle est rattachée à l'Ukraine. La population, majoritairement d'origine russe ou russophone, accepte difficilement que la Crimée devienne une partie intégrante de l'Ukraine indépendante. La République autonome de Crimée a sa propre constitution depuis 1999.

• En novembre 2004, des milliers de manifestants protestent contre une élection qu'ils jugent truqués et contre l'appui médiatique, politique et logistique du gouvernement russe à Viktor Ianoukovitch. C'est ce qu'on appellera la Révolution orange. 

• La Cour suprême annule le scrutin. Un nouveau vote se déroule en décembre 2004; Iouchtchenko remporte l'élection contre Ianoukovytch. D'un point de vue géopolitique, la Révolution orange marque un rapprochement de l'Ukraine avec l'OTAN et avec l'Union européenne.

• Février 2010 : Le protégé de Moscou Ianoukovitch est élu président.

• Novembre 2013 : Le gouvernement de Ianoukovitch annonce qu'il ne signera pas l'accord d'association avec l'Union européenne. Début des manifestations en faveur d'un rapprochement avec l'Europe.

• Février 2014 : Ianoukovitch quitte la capitale. Il est destitué par le parlement ukrainien le 22 février 2014.

• Mars 2014 : la Russie déploie des unités de choc aux endroits stratégiques isolant la Crimée de l'Ukraine.

 

 

L’Ukraine : quelques points de repère

Préparé par Michèle Fortin

• La Crimée : péninsule du sud de l'Ukraine, république autonome au sein de l'Ukraine. Une partie importante de la flotte russe y est basée.

• La Crimée est dans le giron de la Russie depuis le 18e siécle. En 1954, Nikita Kroutchev la cède à l'Ukraine pour le tricentenaire du traité de Pereïaslav, dans lequel les cosaques d'Ukraine avaient proclamé leur allégeance à Moscou.

• En 1991, suite à la dislocation de l'Union soviétique, elle est rattachée à l'Ukraine. La population, majoritairement d'origine russe ou russophone, accepte difficilement que la Crimée devienne une partie intégrante de l'Ukraine indépendante. La République autonome de Crimée a sa propre constitution depuis 1999.

• En novembre 2004, des milliers de manifestants protestent contre une élection qu'ils jugent truqués et contre l'appui médiatique, politique et logistique du gouvernement russe à Viktor Ianoukovitch. C'est ce qu'on appellera la Révolution orange. 

• La Cour suprême annule le scrutin. Un nouveau vote se déroule en décembre 2004; Iouchtchenko remporte l'élection contre Ianoukovytch. D'un point de vue géopolitique, la Révolution orange marque un rapprochement de l'Ukraine avec l'OTAN et avec l'Union européenne.

• Février 2010 : Le protégé de Moscou Ianoukovitch est élu président.

• Novembre 2013 : Le gouvernement de Ianoukovitch annonce qu'il ne signera pas l'accord d'association avec l'Union européenne. Début des manifestations en faveur d'un rapprochement avec l'Europe.

• Février 2014 : Ianoukovitch quitte la capitale. Il est destitué par le parlement ukrainien le 22 février 2014.

• Mars 2014 : la Russie déploie des unités de choc aux endroits stratégiques isolant la Crimée de l'Ukraine.

 

Imprimer
6637
 

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top