Close

Coup d'oeil sur le monde

Pierre-Émile Claveau
/ Catégories: Politique, 2018

À la découverte de Scott Moe

Scott Moe

Scott Moe


Photos : courtoisie
Le 27 janvier dernier, au terme d’une course à la chefferie, les membres et militants du Parti saskatchewannais ont choisi Scott Moe pour succéder au premier ministre démissionnaire, Brad Wall, à la tête de la province.

Né en 1973, Scott Moe a grandi sur une ferme entre Shellbrook et Parkside, à 50 kilomètres à l’ouest de Prince Albert. Élu député provincial dans la circonscription de Rosthern-Shellbrook en 2011, il a occupé les fonctions de ministre de l’Enseignement supérieur et de ministre de l’Environnement sous le gouvernement de Brad Wall. Âgé de 44 ans, Monsieur Moe a étudié à l’Université de la Saskatchewan, où il a obtenu une maîtrise en sciences de l’agriculture.

Victorieux à la suite d’un scrutin préférentiel à la chefferie du parti, Scott Moe a défait Alanna Koch, récoltant 58,75 % avec 8075 votes au cinquième et dernier tour. Traînant de l’arrière lors des trois premières rondes, le candidat a pris de l’avance face à l’ancienne sous-ministre de Brad Wall, à la suite de l’élimination de Gordon Wyant, et ensuite de Keven Cheveldayoff. Tina Beaudry-Mellor était l’autre candidate dans la course. Cinquième candidat à s’être lancé dans la course à la chefferie, Monsieur Moe a récolté l’appui de près de la moitié des membres du caucus du Parti saskatchewannais, en septembre dernier.

Dans sa première allocution suite à sa victoire, Scott Moe a nargué le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, en reprenant le discours de son père lors de la Crise d’octobre, en 1970.  « Si Trudeau se demande jusqu’où j’irai … il n’a qu’à me regarder faire. (Just watch me) »

Au cours de la campagne électorale, Scott Moe a fait au moins six promesses :

Réévaluer la prime de la taxe de vente provinciale sur les primes d’assurances

Dans le dernier budget, le gouvernement saskatchewannais avait pris la décision d’appliquer une taxe de vente de 6 % sur les primes d’assurances qui devait entrer en vigueur en juillet. En mai dernier, elle a été reportée au 1er août. Monsieur Moe s’est engagé à réduire la taxe et de rétablir les exemptions de taxe de vente provinciale sur l’assurance récolte, l’assurance vie et l’assurance maladie.

Taxe sur le carbone

Tout comme son prédécesseur, Scott Moe s’oppose catégoriquement à une taxe fédérale sur le carbone comme l’exige le gouvernement fédéral. La Saskatchewan est la seule province qui refuse d’adopter une tarification sur le carbone. Durant son règne, Brad Wall a contesté le plan fédéral estimant que l’économie de la province démontre des signes de fragilité. Plusieurs secteurs comme l’agriculture, le transport, les mines et le gaz pourraient gravement souffrir d’une telle tarification.

Rééquilibrer le budget

Le premier ministre considère que l’objectif de Brad Wall de rééquilibrer le budget sera réalisable d’ici 2019. Lors du congrès annuel de l’Association des municipalités urbaines de la Saskatchewan, le 5 février 2018, Monsieur Moe a annoncé que le prochain budget sera dévoilé le 10 avril prochain et qu’il sera austère.

Éducation

Durant la course à la chefferie, Scott Moe a réitéré son engagement de consacrer 30 millions de dollars supplémentaires à l’éducation dans le budget de l’année 2018-2019. Le nouveau premier ministre a déjà posé un geste significatif  en injectant immédiatement 7,5 millions de dollars, dont 84 600 $ dans les écoles fransaskoises. Ces fonds permettront aux commissions scolaires de répondre à des besoins criants et d’embaucher du personnel.

Légalisation du cannabis

L’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis, prévue pour le 1er juillet, approche à grands pas et Scott Moe estime qu’Ottawa a laissé un trop court délai aux provinces afin de s’y préparer. Monsieur Moe a annoncé qu’il se mettra sur ce dossier d’ici les prochaines semaines et travaillera à la règlementation entourant la vente et la consommation du cannabis dans la province.

Conduite avec les facultés affaiblies

Condamné à l’âge de 18 ans pour conduite avec les facultés affaiblies en 1992, Scott Moe estime qu’il est important d’investir dans la sensibilisation de la population saskatchewannaise sur la question de l’alcool au volant. Il a également été impliqué dans un accident mortel en 1997 sur une autoroute près de Shellbrook. Suite à une enquête policière, il avait été condamné pour conduite dangereuse et avait du payer une amende. L’alcool n’était pas un facteur dans cet accident.

Imprimer
2819

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top