Close

Coup d'oeil sur le monde

OYEZ! OYEZ! OYEZ! Noël s'en vient.
OYEZ! OYEZ! OYEZ! Noël s'en vient.

OYEZ! OYEZ! OYEZ! Noël s'en vient.

On vient à peine de vivre la fête d’Halloween que déjà la radio, la télévision, la presse, les commerces et certaines résidences nous font sentir l’approche de Noël. Postes Canada se joint à la parade pour nous annoncer un nouveau jeu de timbres pour Noël 2014. Que Postes Canada soit à l’avant garde, c’est très acceptable. Leur produit, des timbres, est un produit publicitaire et doit nécessairement précéder l’événement à commémorer, Noël.

Agent de développement : un sport extrême

Agent de développement : un sport extrême

Pendant la fin de semaine de présentation sur le développement rural à Prince Albert, j’ai entendu une expression que j’ai trouvée à la fois cruelle et pertinente. Steve Plante, un des deux présentateurs, a utilisé « sport extrême » pour parler des tâches des agents de développement qui œuvrent dans la région où il intervient à titre d’expert dans l’estuaire du golfe du Saint-Laurent.

Un goût de développement local
Un goût de développement local

Un goût de développement local

PRINCE-ALBERT - Les 21 et 22 novembre 2014, à l’hôtel Travelodge de Prince Albert, ont eu lieu des présentations portant sur les théories et les pratiques en développement local. La présentation a été faite par M. Bruno Jean que certains connaissent pour son implication avec le projet du Terroir .

« La situation des aînés, c’est un scandale de notre société! »
« La situation des aînés, c’est un scandale de notre société! »

« La situation des aînés, c’est un scandale de notre société! »

À l’occasion du 5 à 7 organisé par la Fédération des aînés fransaskois (FAF) à Saskaoon, Agathe Gaulin, la directrice de cette association qui œuvre depuis plus de 30 ans au service des seniors, a accordé une entrevue à l’Eau vive. Elle y présente les projets à venir et n’hésite pas à dénoncer les conditions de vie de nos aînés. Une génération trop souvent laissée de côté...

Le Rendez-vous fransaskois : cet événement qui était communautaire et familial...

Le Rendez-vous fransaskois : cet événement qui était communautaire et familial...

Il y a quelques jours, lors du Rendez-Vous fransaskois, il a été question du continuum en éducation. Cet événement touchait en principe et au premier chef la jeune génération de francophones et franco-parlants de la Saskatchewan. Mais j’ai eu l’impression d’un rendez-vous en partie manqué...

Tu n'auras pas peur que le monstre te poursuive si c'est toi le monstre

Tu n'auras pas peur que le monstre te poursuive si c'est toi le monstre

Quand on entend le mot 'intimidation', on pense tout de suite aux cours d’écoles, aux réseaux sociaux où des jeunes doivent affronter la méchanceté de leurs pairs, à ces jeunes victimes qui ont fini par s'enlever la vie. Mais c'est plus que cela.

Immigration francophone : Le déficit s’accentue
Immigration francophone : Le déficit s’accentue

Immigration francophone : Le déficit s’accentue

L’immigration continue d’être au centre des préoccupations des communautés de langue française au pays alors qu’une douzaine de chefs de file et d’experts viennent de sonner l’alarme sur la déficience du recrutement et de l’accueil de nouveaux arrivants francophones.

 

Rencontre entre le Collège Mathieu et le ministre Doherty
Rencontre entre le Collège Mathieu et le ministre Doherty

Rencontre entre le Collège Mathieu et le ministre Doherty

Le 6 novembre dernier, des représentants du Collège Mathieu se sont rendus à Regina où ils ont rencontré le Ministre de l’Enseignement supérieur, Kevin Doherty, à son bureau du Palais législatif. La délégation était composée du président Réal Forest, du vice président René Archambault ainsi que du directeur général Francis Kasongo.

À Prince Albert: une fin de novembre active pour la SCFPA
À Prince Albert: une fin de novembre active pour la SCFPA

À Prince Albert: une fin de novembre active pour la SCFPA

En cette fin de novembre où l’hiver s’installe avec son lot de neige et de verglas sur la ville de Prince Albert, la Société canadienne-française de Prince Albert (SCFPA) n’est pas en mode hibernation et son rythme d’activités est soutenu. 

RSS
12345678910Dernière
Back To Top