Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

Vivre l’expérience du Grand Quiz 2017

Le parcours de Nélia, une participante de Prince Albert

Néliah et Sandra Hassan-Farah avant le début du Grand Quiz 2017

Néliah et Sandra Hassan-Farah avant le début du Grand Quiz 2017

Photo: Ahmed Hassan-Farah (2017)
REGINA-Quelle ne fut pas la fierté de Nélia, ma fille et élève de 5e année à l’École Valois, quand elle a appris qu’elle représentait sa classe au Grand Quiz… Des cris de joie ont résonné dans mon bureau et se sont prolongés au retour chez nous.

Puis vient l’épreuve de qualification: sur l’heure du midi, Nélia et son co-équipier Noah Topping de 6e année s’installent dans la salle de vidéo conférence accompagnés de leur enseignant et des amis de leur classe. Le stress est palpable. Les questions s’enchainent rapidement ; les réponses sont parfois hésitantes. Après quasiment une heure de test, 3 écoles sont ex-aequo : l’École Mgr de Laval de Regina, l’École canadienne-française de Saskatoon et l’École Valois de Prince Albert. Et me voilà l’heureuse maman d’une finaliste aux anges de partir à Regina pour représenter son école dans les studios de Radio Canada.

Pendant les 3 semaines qui nous amenaient vers le Grand Quiz, Nélia a révisé les questions qui ont été posées les années précédentes. Elle a lu des livres de culture générale. Son enseignante en français, Mme Gradwell, lui a préparé des leçons de grammaire et de conjugaison afin qu’elle puisse réviser durant le trajet.

« Je voulais réviser avant le Grand Quiz pour me sentir prête. J’étais un peu anxieuse et le fait de réviser m’a rassurée. »

Vendredi 7 avril, 13h : je pars chercher mes enfants à l’école pour qu’ils finissent de préparer leurs affaires avant de partir. Nous n’oublions pas les livres de Mme Gradwell, les fruits pour être en forme et les petits objets porte bonheur. Eh oui, Nélia est très superstitieuse !!

14h : grand départ vers Regina. Quelle chance, le soleil est au rendez-vous ! 21 degrés pour nous accompagner vers le Sud. Nélia semble décontractée. Je suis rassurée! Après un bon souper, retour à l’hôtel que le Collège Mathieu a réservé pour les participants venant de loin.

Nélia s’endort sans trop de difficultés.  Moi aussi… mais mon horloge interne me réveille toutes les 2 heures. Je crois que la peur de ne pas me réveiller à temps est un peu trop présente ! Nous devons être à 8h dans les locaux de Radio Canada.

Réveil à 6h pour l’ensemble de la famille. Nous sommes tous très excités. Nélia semble plus nerveuse que la veille. Elle qui a si bon appétit, ne mange quasiment rien.

Les studios de Radio Canada sont spacieux et lumineux. Nous sommes invités à nous rendre rapidement dans le studio ou la finale sera télédiffusée. Les candidats sont impressionnés : il y a beaucoup de personnes, de caméras et de projecteurs. Après la séance de maquillage, les enfants sont invités à répéter et à se familiariser avec ce nouvel environnement. Nélia semble être bien, paisible. « Je n’ai plus peur maman, je me sens en confiance ».

Le jeu démarre. Il se déroule à tout allure. Toute comme pour l’épreuve de sélection, les questions s’enchainent. L’épreuve du bruiteur sera déterminante : Monseigneur de Laval prend de l’avance. Ils ne seront jamais rattrapés et Valois termine en seconde position. Une joie éclatante s’affiche sur le visage de Nélia et de son compagnon de jeu. « Je suis si fière que nous soyons en seconde position ! j’avais tellement peur de nous n’y arrivions pas. C’était trop bien ! »

Quelle expérience ! Merci Nélia de nous avoir fait partager cette incroyable aventure…Nous sommes fiers de toi.

 

Imprimer
3253

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top