Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

Un budget scolaire 2017-2018 sous le signe des compressions

Séance régulière du 31 mai du Conseil scolaire fransaskois

Auteur: Pierre-Émile Claveau/8 juin 2017/Catégories: Éducation, Écoles fransaskoises, CÉF - Conseil des écoles fransaskoises, CSF - Conseil scolaire fransaskois, 2017

Rencontre du 31 mai 2017

Rencontre du 31 mai 2017


Photo: Pierre-Émile Claveau (2017)
SASKATOON- 

Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a prévu des compressions budgétaires pour l’année scolaire 2017-2018, en réaction aux compressions annoncées par le gouvernement provincial de Brad Wall. 

La prochaine année scolaire des écoles fransaskoises s’annonce assez ardue. Des réductions de 562 000 $ sont prévues dans les déplacements, les suppléances ainsi que la formation. En plus de ces compressions, le CÉF doit répondre aux nouvelles exigences du gouvernement de la Saskatchewan en coupant plus de 208 000$ dans la gouvernance. Les équipements tels que les ordinateurs et les autobus voient le couperet tomber alors des coupures de l’ordre de 563 000 $ sont prévues. Afin de bonifier l’investissement dans les salles de classes, des compressions de 350 000 $ sont prévues dans les postes administratifs. 

Toutefois, les salles de classes devraient être épargnées comme l’explique la présidente du Conseil scolaire fransaskois (CSF), Christiane Guérette. 

« On a reçu le message de certains conseils d’écoles qui sont prêts à se serrer la ceinture. C’est un sacrifice que nous devons faire pour éviter les coupures dans les salles de classes » mentionne-t-elle. 

Malgré des coupures à différents niveaux, le CÉF donne un nouveau souffle à l’intervention auprès des élèves. Il devrait y injecter plus de 841 000 $ notamment en orthopédagogie et sur ses effectifs en enseignement.  

La prématernelle 

Réunis en séance régulière le 31 mai 2017 à Saskatoon, les élus du conseil scolaire ont voté en faveur d’une proposition visant à facturer les services de la prématernelle. Les frais pourraient s’élever à plus de 80 $ par mois par enfant. 

Le CÉF espère ainsi obtenir un revenu de 158 000 $ en 2017-2018. Ce montant devrait être réinvesti dans l’animation culturelle,  l’éducation à distance et la conciergerie. L’administration a été mandatée par les élus afin d’obtenir des options pour les familles qui ne peuvent obtenir le service du aux frais. 

Le CSF doit soumettre le budget 2017-2018 du Conseil des écoles fransaskoises à la province d’ici le 30 juin. 

Imprimer

Nombre de vues (3095)/Commentaires ()

Liens à visiter

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top