Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

Santé en français en milieu rural : un défi possible

Tournée de consultation du Réseau Santé en français de la Saskatchewan

Auteur: Frédéric Dupré/2 mars 2019/Catégories: RSFS - Réseau santé en français en Saskatchewan, Société, Santé, 2019

Frédérique Baudemont

Frédérique Baudemont

La directrice générale du Réseau Santé en français de la Saskatchewan lors de son passage à Bellegarde lors d'une tournée de consultation.
Photo : Tanya Reimer
La directrice générale du Réseau en santé de la Saskatchewan (RSFS), Frédérique Baudemont, a amorcé une tournée des régions rurales de la province pour mieux comprendre l’expérience des gens en matière de santé dans les communautés reculées. Il s’agit également d’une belle occasion pour le RSFS de sonder l’opinion des gens sur quelques pistes possibles pour améliorer l’accès aux services de santé en français en région.

La donne a beaucoup changé dans le milieu de la santé en province depuis l’amalgamation des 12 régies de la santé en une seule, il y a un peu plus d’un an. Cette restructuration facilite énormément la tâche du RSFS qui peut ainsi avoir un seul interlocuteur afin de promouvoir l’offre francophone de services en santé dans la province. Mais comme le rappelle Madame Baudemont, la province n’a aucune obligation légale d’offrir des services en français. Toutefois, depuis la création de la nouvelle régie de la santé, elle explique qu’elle a une très bonne relation avec la régie et le ministère de la Santé de la province. « Il y a une bonne écoute. Nous développons une relation très positive avec la régie et le ministère. », explique Madame Baudemont. Il est important pour le réseau que toutes les initiatives en français soient intégrées et mises en œuvre par la Régie de la santé de la province.

Quelques pistes pour améliorer l’accès à des services en français en milieu rural ont été évoquées lors des trois tables rondes des communautés du sud de la province (Bellegarde, Gravelbourg et Ponteix). Une de ces pistes est de développer un répertoire des professionnels de la santé bilingues. Bien que le mot se passe rapidement dans les régions, ce type de répertoire pourrait faciliter la vie des citoyens vivant en région pour trouver un médecin ou un spécialiste pouvant parler français.

Une autre piste de solution est de rendre disponible une ligne d’écoute empathique. « On explore l’option de la ligne TAO Tel-Aide qui est offerte dans la capitale nationale. Le gouvernement du Yukon a signé une entente pour que ce service en français, soit accessible partout au Yukon. C’est une option que nous regardons » explique madame Baudemont. Ce type de ligne d’écoute semble être particulièrement apprécié en région afin de garder la confidentialité. Cette ligne d’écoute en plus d’offrir un soutien moral pourrait aussi orienter les personnes vers les ressources en santé dans leur région. Ce type de projet ne serait pas réalisé par le RSFS, mais par la régie de la santé si cette option va de l’avant.

La tournée des six communautés rurales permettra de valider ces options, mais surtout, comme l’explique   : « Je souhaite connaitre les services disponibles et voir quelles sont les bonnes pratiques locales pour répondre aux situations compliquées. (…) Je souhaite que les résultats de la tournée nous permettent de prioriser les actions à mener qui vont avoir un impact concret dans les communautés. »

Frédérique Baudemont sera à Bellevue le 18 mars, Zenon Park le 19 mars, et Debden le 21 mars 2019. 

Imprimer

Nombre de vues (2639)/Commentaires ()

Liens à visiter

Comments are only visible to subscribers.

Theme picker

Back To Top