Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

Robert Lessard et la rentrée scolaire de l’École Boréale à Fort McMurray

Deux jours après son entrée en fonction, le feu atteignait la ville

Auteur: Dominique Liboiron/22 juillet 2016/Catégories: Éducation, 2016

Incendie à Fort McMurray

Incendie à Fort McMurray

Les parents dont la maison a brûlé doivent décider s'ils retourneront à Fort McMurray et quand ils pourront le faire. Leurs enfants n’y seront sans doute pas pour la rentrée scolaire à l’École Boréale.
Photo: Dominique Liboiron (2016)
Malgré les défis causés par le feu de forêt, la rentrée scolaire aura lieu pour les élèves de l’École Boréale de Fort McMurray. La bâtisse a été endommagée, mais pourra être réparée affirme Robert Lessard, le directeur général du Conseil scolaire Centre-Nord. 

« L’école a subi un peu de chauffage sur le côté ouest, » explique-t-il. A cet endroit-là, une remise a brûlé ce qui a causé des dégâts au niveau de l’extérieur de l’école, mais relativement peu. Par contre, la situation est bien différente à l’intérieur.

Une grande quantité de boucane est entrée et s’est répandue dans les locaux. Le nettoyage représente plusieurs mois de travail. Il faudra, par exemple, changer toutes les tuiles au plafond et nettoyer tous les meubles et encore plus, mais M. Lessard estime que l’école sera rouverte pour l’année scolaire 2017-2018, sinon avant.

Mais le quartier où se trouve l’École Boréale a connu d’importantes pertes, laisse savoir M. Lessard. « Tout alentour de l’école c’est rasé. Il ne reste plus rien. » Jusqu’à 50% des maisons sont détruites. Le directeur général ajoute que le quartier ressemble à « une zone de guerre » et donc il ne veut pas que les jeunes le voient. Raison de plus pour tenir les classes ailleurs.

M. Lessard travaille avec les autres conseils afin de trouver des locaux pour l’année scolaire qui vient. Il est sur le point de conclure une entente et préfère ne pas nommer les locaux avant que l’entente ne soit effectivement conclue. 

Selon le directeur général, le vrai défi n’est pas en termes de logistique mais au niveau du traumatisme que certains élèves ont connu, surtout parmi ceux qui ont perdu leur maison. Cependant, il a pleine confiance en son équipe au conseil qui a beaucoup fait pour créer un réseau d’hébergement dans les autres communautés francophones.

M. Lessard, qui a assumé ses fonctions de directeur général deux jours avant le feu, se dit frappé par le courage des gens et il n’a aucun doute qu’ils vont s’en remettre. Sa rencontre avec les citoyens de Fort McMurray se définit par leur résilience. Il en est marqué.

Avant le feu, l’École Boréale comptait 140 étudiants de la maternelle à la 12e année. Pour 2016-2017, il est difficile de savoir combien y retourneront. Parmi les familles qui ont tout perdu, certaines vont rester là où elles ont été évacuées prévoit M. Lessard. Bon nombre se sont retrouvées à Edmonton.

Les flammes ont atteint Fort McMurray le 3 mai et ont entraîné la plus grande évacuation dans l’histoire de l’Alberta. Près de 600 000 hectares ont passé au feu et 2 400 structures ont succombé, la plupart d’entre-elles des maisons. Les dommages pourraient atteindre 9 milliards de dollars.

Malgré les pertes, M. Lessard nous rappelle l’essentiel : «  le feu n’a causé aucune blessure ni fait de victimes ».  


Robert Lessard

Robert Lessard, directeur général du Conseil scolaire Centre-Nord

Robert Lessard, directeur général du Conseil scolaire Centre-Nord

Originaire du Québec, M. Lessard a enseigné les sciences et les mathématiques à l’École canadienne-française de Saskatoon avant d’en devenir le directeur. Pendant six ans, il a assumé le rôle de directeur adjoint au Conseil des écoles fransaskoises. En 2013, M. Lessard a obtenu un poste de professorat à l’Université de Saint-Boniface et en 2014 il a créé Option 4, un cabinet conseil qui se spécialise en éducation. En tout, il a plus de 20 ans d’expérience au niveau de l'enseignement en situation minoritaire.

M. Lessard a remplacé l’ancien directeur général du Conseil scolaire Centre-Nord, Henri Lemire, qui a pris sa retraite après 42 ans dans le domaine de l’éducation. 

Imprimer

Nombre de vues (3118)/Commentaires ()

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top