Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

Le Refugee Project : sensibiliser les nouveaux arrivants 
à la présence francophone

Auteur: Eveline Boudreau/23 novembre 2017/Catégories: Exposition, Société, Immigration, 2017

Une vieille dame récemment arrivée au Canada

Une vieille dame récemment arrivée au Canada

Photo : Éveline Boudreau (2017)
La 5e Semaine nationale de l’immigration francophone s’est déroulée cette année du lundi 30 octobre au samedi 4 novembre. Dans le cadre de cet événement annuel, une exposition de témoignages intitulée Refugee Project a eu lieu au Relais de Saskatoon, présentée et coordonnée par le RIF de la Saskatchewan en collaboration avec le Regina Region Local Immigration Partnership.

Cette exposition de témoignages était composée de huit présentations; chacune était accompagnée d’un bref texte, traduit en français, et de photos de gens nouvellement arrivés au Canada. Ces immigrants ont comme origine la Birmanie, la Syrie, le Congo, le Bhoutan et l’Erythrée. En général, ils ont habité ailleurs avant de se retrouver en Saskatchewan. Le bref texte accompagnant chaque photo résumait aventures et déplacements.

Pour clore la Semaine nationale de l’immigration francophone et l’exposition, le Relais a accueilli, lors de son 5 à 7 du vendredi 3 novembre, Mme Marie-Jeanne Will, présidente du groupe Ecumenical Refugee Committee à l’œuvre ici depuis quatre ans. Ce comité est composé de onze membres qui proviennent de Saint Anne's Catholic Chruch, Resurrection Lutheran Church et la paroisse des Saints-Martyrs-Canadiens. Mme Will nous a raconté, en français, l’histoire de la famille reçue à Saskatoon le 3 octobre dernier. Le comité a vécu une préparation de deux ans pour enfin accueillir cette famille originaire de la Syrie. Elle est composée de 7 personnes: maman, papa, trois enfants (6 ans, 8 ans et 1 an), une grand-mère et une grand-tante (85 ans). La famille, qui nécessite présentement beaucoup de soutien afin de s’intégrer à notre milieu de vie, vient de commencer l’étude de la langue anglaise.

Les réfugiés récemment arrivés ici, ne parlant ni français ni anglais, s’intègrent largement à la communauté et culture anglophones. L’exposition Refugee Project avait comme objectif, entre autres, de sensibiliser ces nouveaux arrivants à la présence francophone en Saskatchewan. Si l’aventure semble avoir été un succès, on peut regretter l'absence de nouveaux arrivants francophones lors de cette soirée de clôture de la Semaine de l’immigration francophone 2017.

Imprimer

Nombre de vues (1785)/Commentaires ()

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top