Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

Dix ans au Lieu historique national de Batoche avec le plus bel emploi du monde

Rencontre avec Ronald Jobin

Auteur: Jean-Pierre Picard/29 octobre 2014/Catégories: Société, Voyages, 2014

Descendant d’un des combattants de Batoche, Ronald Jobin considère qu’il a le « plus bel emploi du monde » au Lieu historique national de Batoche ».

Descendant d’un des combattants de Batoche, Ronald Jobin considère qu’il a le « plus bel emploi du monde » au Lieu historique national de Batoche ».

Photo: Jean-Pierre Picard (2014)
Le 11 octobre, le Lieu historique national de Batoche a accueilli ses derniers visiteurs de la saison jusqu’à sa réouverture au mois de mai 2015. Ronald Jobin, originaire de Saint-Isidore-de-Bellevue, à 10 km de Batoche, y travaille depuis dix ans et il considère qu’il a le plus bel emploi du monde.

Ce féru de généalogie est heureux de passer ses étés dans ce lieu imprégné d’histoire à l’ombre de l’église que fréquentaient Louis Riel, Gabriel Dumont et tant d’autres Métis qui voulaient simplement assurer une place équitable à leurs descendants dans ce pays qui se dessinait. L’arrière grand oncle de monsieur Jobin, Ambroise Jobin, faisait parti des combattants et avait été blessé à la jambe le dernier jour des combats en 1885. 

Monsieur Jobin apprécie beaucoup l’enthousiasme des jeunes qui profitent des emplois d’été à Batoche. « Nous sommes vraiment chanceux de les avoir. Ils sont formidables. » 

Tout comme monsieur Jobin, les jeunes apprécient travailler à cet endroit mythique. « Il y a une Fransaskoise, Nicole Detillieux, qui travaillait ici il y a dix ans. Elle amenait parfois sa petite sœur qui avait 9 ans. Elle aimait tellement ça que cette année c’est sa petite sœur qui est venue travailler ici. »

Panneau à Batoche

Panneau à Batoche

L’affichage est bilingue au Lieu historique national de Batoche, mais la qualité du français laisse à désirer.
Photo: Michèle Fortin
Imprimer

Nombre de vues (5973)/Commentaires ()

Balises: Ronald Jobin

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top