Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

Brad Wall demeurera au pouvoir en Saskatchewan.

Un troisième mandat consécutif pour le Parti saskatchewannais

Auteur: Presse Canadienne/7 avril 2016/Catégories: Politique, 2016

Le Premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall

Le Premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall

Sans surprise, comme le laissaient présager les sondages, le populaire premier ministre sortant a été plébiscité lors des élections générales qui du lundi 4 avril 2016. La victoire est si convaincante que le réseau Radio-Canada n’a attendu que 36 minutes après le début du dépouillement du vote pour prédire la réélection de M. Wall dont le parti obtient une troisième majorité d’affilée.

Le Parti de la Saskatchewan poursuit sa domination sur la politique provinciale en remportant 51 des 61 sièges et récoltant 62,5% du vote. Aucun des 17 membres du conseil des ministres n’a concédé la défaite même si deux d’entre eux l’ont échappé belle.

S’adressant à ses partisans, à Swift Current, Brad Wall a déclaré que son parti et lui «n’avaient pas remporté une victoire. Les électeurs nous ont plutôt donné la chance de les servir, de les servir avec humilité, avec détermination». M. Wall a dit vouloir honorer sa principale promesse: celle de garder la province de Saskatchewan «forte». Il l’a veut «forte» pour les personnes handicapées, pour

les entrepreneurs et pour les jeunes qui ne quitteront plus la Saskatchewan après avoir obtenu un diplôme. Il s’est ensuite lancé dans un vibrant plaidoyer en faveur de l’entreprenariat, s’adressant directement aux gens d’affaires demeurant à  l’extérieur de la province et tentant de les convaincre d’investir en Saskatchewan.

«Vous pourrez compter sur un gouvernement qui garde les taxes peu élevées, qui garde les redevances stables, qui investit dans les infrastructures et qui se lève pour défendre une économie forte dans ces temps difficiles», a-t-il lancé.

Le NPD progresse à peine avec 10 candidats élus. Il a fait quelques gains modestes sur le plan du suffrage populaire à Saskatoon et à Regina mais a reculé considérablement en zone rurale. Encore pis: son chef Cam Broten n’a pas été réélu dans sa circonscription de Saskatoon Westiew au terme d’une lutte serrée avec le candidat du Parti saskatchewannais David Buckingham, qui l’a finalement emporté par 232 voix..

Le Parti saskatchewannais a obtenu 62,5 pour cent des suffrages exprimés tandis que le NPD a récolté 30,3 pour cent. Les libéraux, qui n’avaient présenté qu’une poignée de candidats aux élections générales précédentes, se contentent de 3,6 pour cent des voix. 

En 2011, le parti de M. Wall avait obtenu plus de 60 pour cent du vote populaire et 49 des 58 sièges, n’en laissant que neuf au NPD.

La participation pour 2016 est d’environ 57% ce qui représente un creux record. En 2011 66% des électeurs s’étaient prévalus de leur droit de vote.


Imprimer

Nombre de vues (1584)/Commentaires ()

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top