Close

Horizons - chronique littéraire du Cercle des écrivains de la Saskatchewan

Thomas Mulcair recrute un "ministrable" saskatchewannais

Andrew Thomson pourrait être le prochain ministre des Finances

Andrew Thomson

Andrew Thomson

Photo: Page Facebook d'Andrew Thomson
Il aura fallu attendre le 13e jour de la campagne électorale pour que le Nouveau Parti Démocratique (NPD) présente un candidat qui pourrait vraisemblablement aspirer au poste de ministre des Finances au sein d'un gouvernement néo-démocrate.

Il s’agit d’un ancien grand argentier du gouvernement néo-démocrate de la Saskatchewan qui a décidé de faire le saut chez le grand frère fédéral. Et Andrew Thomson n'a pas choisi la voie de la facilité, puisqu'il se présente dans la circonscription du ministre sortant des Finances Joe Oliver, à Toronto.

Il s'est décrit comme un "ardent défenseur" d'une économie canadienne "basée sur les ressources" cependant inquiet que les conservateurs n'aient pas su composer avec le "ralentissement inévitable" dans ce secteur.

Il fait ainsi un pied de nez au Parti conservateur, qui accuse le NPD de vouloir freiner l'exploitation des sables bitumineux, après que la candidate Linda McQuaig eut affirmé sur les ondes de CBC "qu'une grande quantité de sables bitumineux pourrait devoir rester sous terre".

Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair a fait valoir que sa recrue détenait "l'expérience et le bilan en gestion financière dont le Canada a besoin pour remettre l'économie sur la bonne voie et pour apporter un nouveau souffle à la classe moyenne".

"Comme ministre des Finances, il a déposé plus de budgets équilibrés (deux) que Joe Oliver (un)", a dit le chef du NPD au sujet de M. Thomson, qui a siégé à l'Assemblée législative saskatchewanaise de 1995 à 2007 avant de quitter pour le secteur privé et de s'installer à Toronto.  


Imprimer
4052

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top