Close
Art et culture
Une Fransaskoisie tournée vers sa jeunesse

Une Fransaskoisie tournée vers sa jeunesse

Le 27 mars, la première ébauche du Plan de développement global ainsi qu’un nouveau projet visant à contrer l’insécurité linguistique des jeunes ont retenu l'attention lors de la 126e réunion de l'Assemblée des députés communautaires (ADC). La Fransaskoisie propose ainsi une vision résolument tournée vers la relève.

À la suite de consultations auprès du public et des directions d’organismes fransaskois, la première ébauche du Plan de développement global (PDG) 2021-2030 a finalement été divulguée à la communauté. Le document, qui sera voté et approuvé par les élus fransaskois, vise à définir les priorités de la communauté pour la décennie à venir. 

« Ce qui est ressorti de toutes les consultations, c'est la mention d'une nouvelle vision », explique Myriam Ben Nasr, directrice générale adjointe de l'Association communautaire fransaskoise (ACF). Reçue favorablement par les différentes parties prenantes, cette vision comprend quatre valeurs : l'ouverture, l'engagement citoyen, le partenariat et la solidarité. 

Parmi les orientations stratégiques proposées figurent l'inclusion et la fierté, la pérennité, le leadership et l’engagement. Le directeur général de l'ACF, Ronald Labrecque, a précisé ces orientations : « Il s'agit de bâtir une communauté unie et solidaire qui respecte le pluralisme, de valoriser et favoriser la diversité des membres de la communauté. »

Le directeur a poursuivi en détaillant plusieurs éléments clés de cette nouvelle vision : « Nous voulons être capables d'attirer de nouveaux membres et les retenir, développer l'implication communautaire des jeunes, accroître les services de qualité en français, encourager la demande active, renforcer le leadership et la capacité interne des organismes, développer et alimenter les partenariats avec les alliés de la communauté et favoriser la participation active des membres. » 

Les prochaines étapes du PDG consisteront en l'adoption finale de l'ébauche d'ici le 30 avril et sa validation lors de l'assemblée générale annuelle de l'ACF au mois de juin. 

Vers la sécurité linguistique

Julien Gaudet
Julien Gaudet, directeur général de l’Association jeunesse fransaskoise (AJF)
Capture d'écran

Lors de la tribune publique, Julien Gaudet, directeur général de l'Association jeunesse fransaskoise (AJF), a présenté l'ébauche d'un tout nouveau projet financé par Patrimoine canadien qui s'insère dans la stratégie nationale sur la sécurité linguistique.

En 2004, l’AJF s'était adressée à l'Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF) afin de faire part d'une réalité que vit la relève francophone en milieu minoritaire. « Les jeunes vivent de l'intimidation et un manque de confiance. Ils ont peur de parler français », se désole le porte-parole.

Au fil des années, plusieurs initiatives ont été mises en place pour contrer cette insécurité. Le nouveau projet consiste ainsi en une campagne de sensibilisation du fait français en Saskatchewan, « un projet qui s’insère très bien dans la vision du nouveau PDG », souligne Julien Gaudet.  

L’objectif est d’adopter dorénavant le terme, plus positif, de ‘sécurité linguistique’. « On désire mettre l’emphase sur la solution plutôt que de mijoter dans le problème », rejoint la députée de Zenon Park Myriam Perreault, représentante pour le dossier de la jeunesse, linguiste et partenaire du nouveau projet. 

Les jeunes au cœur

Des consultations virtuelles et en personne auront lieu dans les prochains mois avec les jeunes de la communauté et les différents acteurs du dossier afin de créer une deuxième demande à Patrimoine canadien pour le mois de septembre. L’AJF espère ainsi concevoir une campagne de sensibilisation et des actions concrètes pour faire connaître les défis des jeunes francophones en milieu minoritaire.

Au terme de la réunion, le président de l’ACF Denis Simard a noté une vingtaine de demandes  de la part des élus, majoritairement de nature politique : l'Académie Rivier de Prince Albert, l'école française de Saskatoon, le centre communautaire de Ponteix, la diversification des financements, ainsi que la formation des élus et des directions communautaires seront les dossiers prioritaires à court et moyen termes.

La prochaine réunion de l'Assemblée des députés communautaires est prévue pour le 22 mai et l'assemblée générale annuelle de l’ACF devrait avoir lieu le 23 juin.

Imprimer
2865

Theme picker


Conseil culturel fransaskois

 


 

Nouvelles du CCF

Le CCF sur Facebook




Back To Top