Close
1345678910Dernière

Theme picker

Navigation du site


Categories

L'Eau vive sur Facebook

L'eau vive sur Twitter

Le Fil fransaskois

Parlons de francophobie

Francopresse 577
Francopresse. « Francophobie », voilà un mot qui plane sur le Canada alors que la Loi sur les langues officielles célèbre ses 50 ans. Dans sa chronique, Réjean Paulin espère qu’on discute dualité dans le cadre d’un sommet national.

Elizabeth May en visite à l’Ile-du-Prince-Édouard. Le Parti vert profite de son élan.

Francopresse 718

La Voix acadienne, IPÉ. Lors d’une visite, la cheffe du Parti vert du Canada, Elizabeth May, le chef du Parti vert de l’Î.-P.-É. a salué la position des Verts dans les sondages. Certains placent le parti à 34 % des intentions de vote.

En visite à l’Île-du-Prince-Édouard dans le cadre de sa tournée « Place aux communautés », la cheffe du Parti vert du Canada, Elizabeth May, était présente le 12 février à Charlottetown. Elle a écouté les préoccupations de l’auditoire, en grande partie des membres du Parti vert de l’Î.-P.-É. Son chef, Peter Bevan-Baker, était également de la partie.

Le vote proportionnel naitra-t-il à l’Île-du-Prince-Édouard?

Francopresse 812

Francopresse. La question de la réforme électorale, qui fait l’objet d’un référendum à l’Île-du-Prince-Édouard, risque de hanter le premier ministre durant la campagne fédérale de 2019.

La décision de Justin Trudeau de renier sa promesse de réforme électorale il y a deux ans risque de hanter le premier ministre durant la campagne fédérale de l’automne. Un référendum sur le vote proportionnel ce printemps à l’Île-du-Prince-Édouard pourrait propulser l’enjeu au plan national. Comme le Parti vert de la province, la réforme aurait le vent dans les voiles.

Règles douloureuses : la piste de l’ostéopathie

Francopresse 1245

Est-ce que le traitement ostéopathique peut contribuer à soulager les règles douloureuses et améliorer la qualité de vie des femmes? Voilà la question à laquelle Andrée Lavergne, étudiante en 6e année au Canadian College of Osteopathy, va tenter d’apporter une réponse. Elle travaille en effet sur sa thèse de fin d’études qui porte sur un sujet pointu : soulager les règles menstruelles ou la dysménorrhée, en termes scientifiques.

Programme de contestation judiciaire : L’AFO dépose des demandes

Francopresse 1094

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a déposé des demandes au Programme de contestation judiciaire (PCJ) concernant l’Université de l’Ontario français (UOF) et le Commissariat aux services en français.

 

Sylvie Branch (Le Droit)

 

Le président de l’AFO, Carol Jolin. Photo : archives, avec l’autorisation du journal Le Droit

L’organisme qui milite pour la défense des droits des francophones en Ontario a voulu « explorer ses options » en soumettant des dossiers dans le cadre de la première ronde de demandes.

« On sait ce que ça coute quand on s’en va du côté légal et qu’on paie des avocats. Pour nous, c’est extrêmement important que ce programme soit revenu sur les rails. Si on doit aller devant les tribunaux, il faut qu’on soit équipé pour le faire sur le plan financier », souti

« On aimerait peindre la province en vert »

Francopresse 511

Avec la reprise des travaux à Queen’s Park mardi, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) prévoit poursuivre la mobilisation et militer pour l’indépendance du Commissariat aux services en français et pour le financement de l’Université de l’Ontario français (UOF).

 

Sylvie Branch (Le Droit)

 

Près de 18 000 personnes ont joint le mouvement de La Résistance depuis sa création. Photo : archives, avec l’autorisation du journal Le Droit

« On veut garder ça vivant, on veut que les gens continuent à nous suivre et qu’ils joignent La Résistance », explique Carol Jolin, président de l’AFO.

Près de 18 000 personnes ont joint le mouvement de La Résistance depuis sa création il y a trois mois — alors que le gouvernement de Doug Ford sabrait le projet d’université et le poste de commissaire aux services en français — et quelque 69&a

Facebook, grand sauveur des journaux?

Francopresse 954

Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés. En janvier dernier, le géant du Web a promis 300 millions de dollars pour divers projets de journalisme local censés aider les médias affectés par le numérique. Les journaux doivent-ils s’en réjouir? Des experts réagissent.

 

Lucas Pilleri (Francopresse)

 

Les journaux ont la vie dure. Durement frappés par le numérique, ils peinent à trouver leur place dans le nouvel écosystème, voire disparaissent. Fin 2017, Torstar et Postmedia, les deux plus gros joueurs du monde de la presse au Canada, ont annoncé la fermeture de 36 journaux. À l’été 2018, six journaux communautaires en Ontario et en Alberta ont subi le même sort. En cause, la même gangrène de la baisse des revenus publicitaires.

En fait, selon un rapport du

Jeux du Canada : Tout un symbole!

Francopresse 576

Red Deer héberge, depuis le 15 février, et jusqu’au 3 mars, les Jeux du Canada d’hiver 2019. Même si la ville du centre de l’Alberta a déjà accueilli de grands évènements sportifs, celui-ci a une saveur particulière. Elle sonne même comme un honneur pour certains.

 

Fuat Seker (Le Franco)

 

« Environ 20 000 personnes sont attendues pour cette grande fête du sport amateur », confie Serge Gingras, directeur général de l’ACFA régionale de Red Deer et coprésident du comité des langues officielles des Jeux du Canada. Selon lui, c’est une occasion d’offrir un rayonnement national à la ville.

 

Jeux du Canada d’hiver 2019. Source: Page facebook 2019 Canada Winter Games – Red Deer

Un ruissèlement économique?

Même si la ville a déjà accueilli des grands évènements sportifs tels que les finales de rodéos ou la coupe mémoriale de hockey, « les Jeux du Canada sont d’une autre envergure », selon Serge Gingras.

Si accueillir la compétition en son sein est pour la ville synonyme de couts (le budget total est

RSS
Première3435363738394042

Theme picker

Back To Top